Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rassuré son ministre de la Défense Moshe Yaalon qu’il n’a pas promis son poste au chef du parti HaBayit HaYehudi, Naftali Bennett s’il forme le prochain gouvernement, a annoncé la Deuxième chaîne d’informations d’Israël lundi.

Entendant des rumeurs que son poste avait été accordé à Bennett, Yaalon a cherché à rencontrer Netanyahu. Le Premier ministre l’a rassuré qu’il n’avait pas conclu un tel accord, soulignait l’information.

Yaalon a ensuite demandé au Premier ministre de confirmer qu’il resterait à son poste de la Défense après les élections du 17 mars 2015, mais Netanyahu aurait objecté en disant qu’il ne pouvait pas faire une telle promesse puisqu’il ne savait pas s’il serait encore Premier ministre.

Yaalon est un ancien chef de l’état major d’Israël. Mardi dernier, dans l’annonce où il appelé à des élections anticipées, Netanyahu a cité la relation de travail harmonieuse avec Yaalon comme l’un des seuls aspets positifs de sa coalition souvent divisée.

Bennett, le ministre de l’Economie, a déclaré dimanche que lui et Netanyahu avaient conclu un accord pour ne pas s’attaquer en public durant toute la campagne électorale. Comme Netanyahu, Bennett est un ancien soldat dans l’unité d’élite de Reconnaissance générale de l’armée (Sayeret Matkal).

Il a été durement critique de l’approche de Netanyahu à la guerre avec le Hamas cet été, appelant Israël à vaincre et à désarmer le Hamas, pour rendre Gaza comme la Cisjordanie, « sans usines de missiles, sans lanceurs de roquettes et sans tunnels ».