Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré vendredi qu' »aucune pression internationale » n’empêcherait son pays « de frapper les terroristes », alors qu’une offensive contre le Hamas à Gaza a fait plus de 100 morts en quatre jours.

« Aucune pression internationale ne nous empêchera de frapper les terroristes qui nous attaquent », a martelé M. Netanyahu lors d’une conférence de presse au ministère de la Défense à Tel-Aviv.

« J’ai eu une très bonne conversation avec le président (américain Barack) Obama et d’autres dirigeants, qui ont tous dit comprendre le besoin d’agir », a-t-il ajouté.

M. Obama a appelé jeudi M. Netanyahu pour lui dire sa crainte d’une escalade de l’affrontement entre Israël et le Hamas et proposer sa médiation en vue d’un cessez-le-feu.

« Les Etats-Unis restent prêts à faciliter une cessation des hostilités, y compris le retour à l’accord de cessez-le-feu de novembre 2012 », a-t-il déclaré.