Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a utilisé des fonds de l’Etat pour couvrir le coût des travaux de rénovation dans sa résidence privée à Césarée qui avaient commencé avant qu’il n’ait été nommé Premier ministre, a révélé lundi soir une émission de télévision.

Les Netanyahu avait embauché un entrepreneur pour commencer le chantier en 2009, après les élections, mais avant son entrée en fonction, selon l’émission Uvda de la Deuxième chaîne.

Le coût s’élevait à 22 000 shekels (4 900 euros) pour certains travaux de réparation initiaux, mais lorsque l’entrepreneur a été informé qu’il serait payé par le bureau du Premier ministre – après que Netanyahu soit devenu Premier ministre – il a refusé d’accepter les montants, disant qu’il avait négocié directement avec le couple Netanyahu et qu’il devait donc être payé directement par eux.

« À un moment donné, un gars nommé Ezra m’a appelé et s’est présenté comme le chef de l’unité de construction », a raconté l’entrepreneur Benny Keren.

« Voyant que j’avais donné un devis aux Netanyahu, il a demandé que je le transfère au Bureau du Premier ministre. J’ai refusé, j’avais négocié l’offre avec la famille Netanyahu, je n’étais pas prêt à la faire passer au bureau du premier ministre. »

Après avoir terminé les réparations, « ils ont tout simplement disparu » poursuit-il.

« Personne ne m’a plus parlé d’argent. Quand j’ai essayé de les joindre, j’ai entendu tous les prétextes imaginables. Après deux mois, ils m’ont recontacté, et on m’a dit, ‘Mme [Netanyahu] veut vous rencontrer,’ et j’y suis allé pour solder le compte. »

L’entrepreneur raconte qu’autour de la piscine, Sara Netanyahu aurait essayé de le convaincre que c’était au gouvernement de couvrir les frais de la rénovation, et qu’il a fini par céder.

« Et qu’a-t-elle dit ? Que le premier ministre ne gagne qu’un salaire de 13 000 shekels (2 900 euros) par mois, et qu’ils ne sont pas riches comme leurs amis », se souvient Keren.

« Elle a alors dit, ‘Alors je vais vous payer en deux fois’ et puis elle m’a dit : ‘Je vais vous payer parce que le gouvernement n’a pas payé, mais le gouvernement va payer. Il doit payer pour cela' ».

Le reportage affirme que le gouvernement est censé couvrir les rénovations pour les dommages subis pendant que le Premier ministre est en poste, alors que l’entrepreneur a déclaré que les grands travaux de rénovation portaient sur des dégâts datant de huit ans, et que l’état de la propriété était « catastrophique ».

Mais après que Keren a été payé par les Netanyahu pour le travail, le gouvernement a viré un montant supplémentaire de 52 000 shekels (11 600 euros) pour rénover la résidence, selon le reportage.

En réaction à l’enquête, le bureau du Premier ministre a déclaré que le Premier ministre travaille régulièrement dans sa résidence privée et y accueille des dirigeants étrangers .

« Conformément au protocole, le gouvernement aide à couvrir les frais, et cela a aussi été fait pour les Premiers ministres avant lui. Il convient de noter que les Netanyahu payent de leur poche les taxes municipales, l’assurance et les coûts de la piscine », dit le communiqué.

Pour les défenseurs du couple Netanyahu, l’enquête fait partie d’une « campagne de diffamation synchronisée, incluant des mensonges et des ragots contre le Premier ministre et son épouse ».

« En ce moment fatidique, le Premier ministre concentre ses efforts à enrayer le dangereux accord nucléaire avec l’Iran » déclare le communiqué.

Les Netanyahu sont en proie à une série de scandales financiers, après un rapport du Contrôleur de l’Etat qui les a accusés de dépenses excessives et d’empocher les consignes des bouteilles recyclées.

Le procureur général doit examiner les éléments de preuve, ainsi que le témoignage de l’ex-intendant des Netanyahu, Menny Naftali, pour déterminer s’il y a lieu d’ouvrir une enquête criminelle.