Le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu aurait reporté les démolitions de maisons construites illégalement à Jérusalem Est, sans avoir cherché l’accord nécessaire pour la décision, selon une information publiée jeudi matin.

Le bureau du Premier ministre aurait retardé les démolitions de maisons à Jérusalem Est pour des raisons de sécurité, selon la radio militairee.

Cependant, le bureau du Premier ministre n’aurait pas obtenu l’accord nécessaire du procureur général Avichai Mandelblit. Selon la radio, les maisons doivent être démolies à une date ultérieure, mais le report n’a pas été autorisé.

Les démolitions de maisons dans certains quartiers arabes de la capitale exigent une grande mobilisation des forces de sécurité et provoquent parfois des heurts dans le quartier.

Le bureau du Premier ministre a démenti l’information, et a écrit en réponse qu’il « n’y avait aucun report [dans la démolition] des maisons construites illégalement. »

« Toutes les maisons dont la démolition a été autorisée ont été détruites. Le problème est une clause administrative datant de 2009 qui stipule que le procureur général soit informé s’il y a un risque de délai pour une raison quelconque, » a déclaré le bureau du Premier ministre à la radio militaire.

L’information a été publiée alors que le gouvernement semblait se rapprocher d’un accord visant à arrêter les démolitions de maisons dans les villes et les quartiers arabes.

Le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri a accepté mercredi une proposition présentée par le groupe parlementaire de la Liste arabe unie pour un moratoire concernant les démolitions de maisons construites illégalement.

Le chef du parti Shas Aryeh Deri serre la main au chef de la Liste arabe unie Ayman Odeh lors de la cérémonie d'assermentation de la 20e Knesset le 31 mars 2015 (Crédit photo: Miriam Alster / Flash90)

Le chef du parti Shas Aryeh Deri serre la main au chef de la Liste arabe unie Ayman Odeh lors de la cérémonie d’assermentation de la 20e Knesset le 31 mars 2015 (Crédit photo: Miriam Alster / Flash90)

Le chef de file de la Liste arabe unie, Ayman Odeh, a présenté lundi une proposition écrite à Deri appelant à l’arrêt des démolitions de maisons arabes pour une période d’un an et demi. Cette période est destinée à permettre la régularisation des maisons construites sans permis et une bonne planification.

Le ministre de l’Intérieur a rencontré mardi les dirigeants des municipalités arabes pour discuter de la mise en œuvre du plan.

Le ministre du Logement, Yoav Galant, a également accepté la proposition de Odeh pour arrêter les démolitions, selon un communiqué de presse de la Liste arabe unie.

La proposition doit encore être officiellement adoptée par le gouvernement avant d’être mis en œuvre.

« La démolition de maisons est l’un des problèmes les plus difficiles et douloureuses dans la communauté arabe », a déclaré Odeh dans un communiqué. « Le gouvernement qui n’autorise pas les plans et la construction réglementée pousse dans la pratique les citoyens à enfreindre la loi afin de remplir leur droit fondamental d’avoir un toît. »