Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé samedi soir aux juifs de France qu’Israël était « leur foyer », revenant dans une allocution télévisée sur la prise d’otages meurtrière survenue vendredi dans un supermarché casher à Paris.

« A tous les juifs de France, tous les juifs d’Europe, je vous dis: Israël n’est pas seulement le lieu vers lequel vous vous tournez pour prier, l’Etat d’Israël est votre foyer », a déclaré le Premier ministre. Dix-sept personnes sont mortes depuis mercredi dans des attaques jihadistes en France, dont quatre dans un supermarché casher de l’est parisien.

« Nous présentons nos sincères condoléances à nos frères juifs qui ont été tués pour le seul fait qu’ils étaient juifs. Nos frères et soeurs de la communauté juive de France, nous partageons votre peine devant ces terribles pertes », a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, il a ensuite donné les noms des victimes : Yohav Hattab, Philippe Braham, Yohan Cohen et Francois-Michel Saada.

« A moins que le monde ne revienne à la raison, le terrorisme va continuer à frapper », a-t-il encore déclaré, sur son compte Twitter.

Selon les médias israéliens, M. Netanyahu aurait chargé un comité ministériel de discuter durant la semaine de moyens d’encourager l’immigration de juifs français et européens vers Israël.

M. Liberman s’est réuni samedi avec des responsables de son ministère et des services de sécurité pour « discuter du renforcement des liens avec les dirigeants de la communauté juive de France ainsi que de la sécurité des différentes institutions juives » en France, a indiqué dans un communiqué le porte-parole du ministère Emmanuel Nahshon.

Depuis le début de ces opérations meurtrières mercredi en France, Israël dénonce une « tentative de la part des forces du mal qu’incarne l’islamisme radical de répandre la peur et la terreur en Occident » et M. Netanyahu a appelé Paris à maintenir un niveau de sécurité élevé autour des institutions juives.

Cette année, pour la première fois depuis la création d’Israël en 1948, la France a été le premier pays d’émigration vers l’Etat hébreu avec plus de 6.600 juifs l’ayant quitté pour s’installer en Israël, contre 3.400 en 2013.

Estimés à 500.000 ou 600.000 membres, les juifs de France représentent la première communauté juive d’Europe et la troisième au monde, derrière Israël et les Etats-Unis. Si les motifs religieux sont le plus souvent invoqués par ceux qui décident de s’installer en Israël, ils sont de plus en plus nombreux à mettre en avant un sentiment d’insécurité.