Après avoir parlé durement à l’emission « Meet the press » sur la NBC contre l’Eglise presbytérienne (des Etats-Unis) et contre sa décision de se désinvestir de trois sociétés, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a de nouveau enfoncé mardi le groupe religieux en s’adressant à de jeunes juifs en visite en Israël dans le cadre du programme Taglit.

Faisant référence à la décision de l’Eglise de céder ses parts de trois sociétés qu’elle accuse de bénéficier de l’occupation de la Cisjordanie par Israël, Netanyahu a déclaré : « Israël est une démocratie vivante, libre et prospère qui respecte les droits de l’Homme. Je suggère à ceux qui s’opposent à Israël de se rendre en Libye, en Syrie et en Irak. Ils y verront des chrétiens persécutés et des minorités massacrées ».

Le Premier ministre s’exprimait au mega-événement organisé pour Taglit-Birthright Israël à Césarée, sur la côte méditerranéenne israélienne.

Netanyahu a également déclaré qu’Israël ne se reposera pas tant qu’il n’aura pas ramené les trois adolescents enlevés le 12 juin par des terroristes palestiniens et présenter leurs ravisseurs devant la justice.

Le programme Birthright – qui favorise les liens entre les jeunes juifs et l’Etat d’Israël et veut renforcer leur identité juive par un voyage éducatif gratuit de 10 jours dans le pays – célébrait le cap des 400 000 participants venant de 66 pays depuis sa création en 1999.

Parmi les participants à l’événement, on comptait des députés de la Knesset, le milliardaire américain Sheldon Adelson et d’autres donateurs et dignitaires juifs, ainsi que des milliers de participants Taglit des États-Unis, du Royaume-Uni, du Canada, de France, du Brésil et d’Argentine.

Netanyahu a critiqué dimanche la décision « honteuse » par l’Église presbytérienne des États-Unis de se départir de trois sociétés qui fournissent l’armée israélienne et les habitants juifs de Cisjordanie.

Par un vote de 310 contre 303, les responsables de l’Eglise ont décidé de retirer leurs investissements financiers des sociétés Caterpillar, Hewlett-Packard et Motorola Solutions – pour un total estimé à environ 21 millions de dollars. L’Eglise a souligné qu’elle ne se désinvestit pas d’Israël dans son ensemble, mais uniquement de ces entreprises qui, selon elle, ont profité de la présence continue d’Israël en Cisjordanie.

Dans une déclaration avant le vote, l’Eglise presbytérienne américaine a affirmé qu’elle envisageait le désinvestissement de Caterpillar parce que la société fournit des bulldozers « utilisés dans la destruction de maisons palestiniennes pour faire place aux colonies israéliennes ».

« Hewlett-Packard fournit des systèmes électroniques aux points de contrôle, la logistique et les systèmes de communication du blocus naval de la bande de Gaza, et entretient des relations commerciales avec les colonies illégales en Cisjordanie. »

Et Motorola Solutions « fournit des communications militaires et des systèmes de surveillance dans les colonies israéliennes illégales. »

Les trois sociétés ont regretté la décision presbytérienne et réaffirmé leur attachement aux droits de l’Homme et une résolution pacifique du conflit israélo-palestinien.

L’Eglise, qui compte 1,8 million de membres, est le groupe religieux américain le plus important à se désinvestir en signe de protestation à la politique israélienne envers les Palestiniens. Elle avait rejeté une proposition similaire il y a deux ans.

Netanyahu avait dit à « Meet the Press » qu’alors qu’une grande partie du Moyen-Orient est ravagée par la haine religieuse et la sauvagerie dans des proportions inimaginables, Israël est une démocratie qui respecte les droits fondamentaux de l’Homme, qui protège les droits de toutes les minorités, qui protège les chrétiens. »

Netanyahu a invité les presbytériens à « se rendre au Moyen-Orient, pour voir la démocratie assiégée qu’est Israël, puis à faire un tour en bus, en Libye, en Syrie, aller en Irak, et constater la différence. »

« Je voudrais leur donner deux conseils – l’un est de s’assurer qu’il s’agit d’un bus blindé, et le second : ne dites pas que vous êtes chrétiens. »