Le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, se préparerait à introduire une série de changements qui renforceront son contrôle du Likud et sa liste de candidats à la Knesset, indique la Deuxième chaîne mardi.

Cela impliquerait aussi que les primaires du parti auront lieu plus tôt que prévu – les sources prédisent qu’elles auront lieu avant que les élections législatives ne soient organisées cette année.

Selon le reportage, le Premier ministre annoncera la tenue des primaires rapidement, et fixera une date aussi tôt que possible.

La Deuxième chaîne précise que Netanyahu gagnerait cette élection avec une large avance.

Le Premier ministre en profiterait pour changer les règles de son parti de façon à lui permettre de garder 1/10ème des sièges pour un candidat de son choix, de mettre en avant les candidats régionaux au détriment de la liste nationale, et placer le vote des candidats régionaux sous l’égide du Comité central du Likud alors qu’il se trouvait auparavant sous le contrôle du Conseil national.

Ces manœuvres devraient augmenter l’emprise de Netanyahu sur la liste du parti, explique la chaîne télévisée, ajoutant que la plupart des dirigeants des partis de la Knesset ont déjà mis en place des changements similaires dans leur parti respectif.

Des sources du Likud ont indiqué à la Deuxième chaîne que Netanyahu agit de cette manière, car il part du principe que des élections législatives seront organisées dans l’année.

Ce projet de réforme intervient après que le numéro 2 du Likud, le ministre de l’Intérieur, Gideon Saar, ait annoncé à la mi-septembre qu’il présenterait sa démission du gouvernement à la fin du mois d’octobre et qu’il ferait une pause dans sa vie politique.

Saar était décrit comme étant le favori dans la bataille qui l’aurait opposé à Netanyahu. Au moment de sa déclaration en septembre, des rumeurs ont fait surface sur la possibilité que Saar s’allie avec un ancien du Likud, le ministre Moshe Khalon, pour former un nouveau parti pour défier Netanyahu. Mais Saar a nié cette éventualité.

Les derniers sondages indiquent qu’une majorité impressionnante d’Israéliens considèrent que Netanyahu est le politicien le plus apte à diriger le pays (38 %).