Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a vivement dénoncé jeudi l’assassinat d’un adolescent palestinien dans un acte qu’il a qualifié de « crime odieux ».

S’exprimant lors d’un événement pour marquer la prochaine Journée de l’Indépendance américaine qui a lieu chez l’ambassadeur américain en Israël Dan Shapiro, jeudi soir, le Premier ministre a rappelé le meurtre de Mohammad Abou Khdeir, un adolescent palestinien de 16 ans dont la mort a déclenché des émeutes dans Jérusalem-Est.

« Dans nos deux terres, les droits de la personne sont sacrés », a déclaré Netanyahu. « Le premier des droits est le droit de vivre ».

« Je condamne sans équivoque l’assassinat d’un jeune Palestinien à Jérusalem commis il y a deux jours », a-t-il poursuivi notant que l’enquête de la police sur le crime était toujours en cours.

« Nous ne savons pas encore les motifs ou l’identité des auteurs, mais nous les connaîtrons. Nous allons traduire en justice les criminels responsables de ce crime odieux quels qu’ils soient ».

Dans le quartier de Shuafat, où Mohammad Abou Khdeir a vécu, des dizaines d’Arabes ont bloqué les routes avec des bennes et lancé des pierres pour la deuxième journée consécutive. La police a répondu avec des munitions anti-émeutes.

« L’assassinat, les émeutes et l’incitation à la haine n’ont pas leur place dans notre démocratie», a déclaré M. Netanyahu.