Le Premier ministre Benjamin Netanyahu devrait emmener cinq ministres et la délégation d’affaires israélienne la plus importante à Pékin au début de la semaine prochaine, dans le cadre d’une visite de trois jours marquant les 25 ans depuis l’établissement de relations diplomatiques entre Israël et la Chine.

Netanyahu, qui devrait partir samedi soir, devrait rencontrer les trois plus hauts responsables de la Chine : le président Xi Jinping – qui accueillera le chef israélien pour un dîner officiel – le Premier ministre Li Keqiang et le chef du Parlement du pays, Zhang Dejiang.

Sa dernière visite en Chine remonte au mois de mai 2013.

Outre les réunions diplomatiques, Netanyahu déposera également une couronne au Monument aux Héros du Peuple sur la place Tiananmen de Pékin. Mais le but du voyage est de promouvoir le commerce bilatéral. Un certain nombre d’accords économiques visant à aider les Israéliens à obtenir un meilleur accès aux marchés chinois seront signés.

« Je vais aussi rencontrer les dirigeants des plus grandes entreprises en Chine et aujourd’hui, quand nous disons les plus grandes entreprises en Chine, nous parlons parfois des plus grandes sociétés au monde, ou qui deviennent rapidement les plus grandes au monde », a déclaré Netanyahu jeudi lors de la réunion hebdomadaire du cabinet.

Le président chinois Xi Jinping avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu au Palais de l'Assemblée du Peuple en mai 2013, à Beijing en Chine (Crédit : Avi Ohayon / GPO / Flash90)

Le président chinois Xi Jinping avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu au Palais de l’Assemblée du Peuple en mai 2013, à Beijing en Chine (Crédit : Avi Ohayon / GPO / Flash90)

Chacun des hommes d’affaires chinois que Netanyahu devrait rencontrer représente des entreprises « avec des chiffres d’affaires s’élevant à des dizaines de milliards de dollars », selon le bureau du Premier ministre. Parmi les hommes d’affaires que le Premier ministre rencontrerait, il y aura le dirigeant de Baidu, l’une des plus grandes entreprises de services dans le Web dans le monde, dont le siège est à Beijing.

« Nous allons poursuivre les pourparlers sur la mise en place d’un accord de libre-échange entre la Chine et Israël et nous organiserons la troisième conférence d’innovation conjointe Israël-Chine », a ajouté Netanyahu. « Bien sûr, nous continuons à développer de nouveaux marchés et à ouvrir de nouveaux marchés pour l’économie israélienne ».

Benjamin Netanyahu (au centre) s'entretient avec le Premier ministre Li Keqiang de la Chine (à droite) au Grand Palais du Peuple à Beijing, le 8 mai 2013 (Crédit : Avi Ohayon/GPO/Flash90)

Benjamin Netanyahu (au centre) s’entretient avec le Premier ministre Li Keqiang de la Chine (à droite) au Grand Palais du Peuple à Beijing, le 8 mai 2013 (Crédit : Avi Ohayon/GPO/Flash90)

Jérusalem et Pékin ont lancé des négociations pour parvenir à un accord de libre-échange l’année dernière. Une autre série de négociations sont prévues pour le mois de juillet.

Quelque 90 hommes et femmes d’affaires israéliens de diverses industries accompagneront la délégation de Netanyahu, ce qui en fait le groupe d’affaires le plus important jamais réuni par un Premier ministre lors d’un voyage à l’étranger. Ils assisteront à un forum d’affaires présidé par Netanyahu où il y aurait plus de 500 invités.

« Comme beaucoup d’autres pays dans le monde – en Occident, à l’Orient et même dans notre région – les Chinois recherchent l’ingéniosité israélienne pour les aider à régler leurs préoccupations sécuritaires, pour nourrir leurs populations et pour développer leur économie », a déclaré Eli Groner, le directeur général du bureau du Premier ministre.

« Cela a été la politique du Premier ministre d’ouvrir des marchés aux entreprises israéliennes de l’Orient. Ce voyage est un grand pas pour permettre aux fabricants et aux fournisseurs de services israéliens de générer plus de possibilités commerciales », a déclaré Groner au Times of Israel cette semaine dans son bureau à Jérusalem.

« Cela bénéficiera non seulement aux Chinois, mais aidera également à faire croître l’économie israélienne de manière significative ».

Netanyahu sera accompagné à Pékin par le ministre de la Protection de l’Environnement Zeev Elkin, le ministre de l’Economie, Eli Cohen, le ministre de la Science, de la Technologie et de l’Espace, Ofir Akunis, le ministre de la Santé, Yaakov Litzman, et le ministre de l’Agriculture Uri Ariel. Ils signeront avec leurs homologues chinois une série d’accords sur coopération bilatérale dans divers domaines tels que l’aviation, l’éducation, la science, la santé et la protection de l’environnement.

Lorsque la délégation du Premier ministre rentrera en Israël mercredi, Groner, le coprésident du groupe de travail conjoint Chine-Israël, se rendra à Guangzhou pour représenter Israël au Forum BOAO pour l’Asie, l’une des plus importantes conférences économiques du continent.

Eli Groner, directeur général du bureau du Premier ministre, le 26 janvier 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Eli Groner, directeur général du bureau du Premier ministre, le 26 janvier 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

« En termes d’ampleur, c’est comme Davos », a déclaré Groner, faisant référence à la réunion annuelle du Forum économique mondial en Suisse.

« Les gens connaissent Davos parce que les yeux du monde sont dirigés vers l’Occident. Mais une fois que les gens commenceront à regarder vers l’Orient, ils se rendront compte que c’est l’un des forums d’affaires les plus importants au monde ».

La Chine est le plus grand partenaire commercial d’Israël en Asie et le troisième plus important au monde, le volume du commerce bilatéral dépasse 11 milliards de dollars.