En amont d’une réunion gouvernementale dans le cadre du projet pour accorder, au maximum, quatre licences pour ouvrir des casinos dans la ville balnéaire d’Eilat, les membres du Likud ont dû faire face à l’opposition des députés de HaBayit HaYehudi, de Shas et Yahadout Hatorah, dont la base électorale est composée de Juifs religieux.

Le dirigeant du parti HaBayit HaYehudi, le ministre de l’Education, Naftali Bennett, a affirmé que ce projet sera un fiasco éthique et pratique.

« En tant que ministre responsable de l’Education, qui se bat dur chaque jour contre les atteintes portées à nos enfants, nos jeunes et aux femmes, je vais agir contre la création d’un casino. Nous allons apprendre nos valeurs à nos enfants et pas le jeu », a-t-il affirmé.

« Israël n’est pas Las Vegas et il ne le deviendra pas », a-t-il ajouté.

Le ministre du Tourisme Yariv Levin, qui soutient le projet de casino (et qui manie apparemment également l’hyperbole), a répondu à la déclaration de Bennett : « le parti HaBayit HaYehudi va entraîner la destruction totale de la ville d’Eilat ».

Lors de la réunion, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé la formation d’une commission de pilotage présidée par le ministre du Tourisme, Yariv Levin, pour explorer la possibilité d’autoriser l’ouverture de casinos dans la ville balnéaire d’Eilat.

Cette décision a été prise pendant une réunion spéciale de haut niveau pour discuter de la question du casino, et qui a été organisée afin de « sauver la ville d’Eilat de l’échec économique et pour créer des milliers d’emplois », selon un communiqué du bureau du Premier ministre.

Netanyahu serait en faveur des casinos qui seraient ouvertes qu’aux seuls touristes étrangers. Une proposition du ministère du Tourisme, cependant, appelle à ce que le casino soit également ouvert aux citoyens israéliens.

La commission de pilotage sera composée de Levin, du directeur du bureau du Premier ministre, Eli Groner, le directeur du ministère du Transport ainsi que des représentants des ministres de la Finance, de la Justice, de la Sécurité publique et de l’Intérieur, ainsi que le maire d’Eilat.

Le milliardaire juif des casinos, Sheldon Adelson (Crédit : Flash90/File)

Le milliardaire juif des casinos, Sheldon Adelson (Crédit : Flash90/File)

Netanyahu a déclaré aux participants de la réunion que le milliardaire Sheldon Adelson, considéré comme l’un des plus grands partisans de Netanyahu, ne fera pas partie de l’opération à Eilat, a signalé la Deuxième chaîne.

Netanyahu a ajouté qu’Adelson, qui est le propriétaire de casinos à Las Vegas et à Macao, lui a dit qu’il n’a pas l’intention d’entrer dans le marché d’Eilat et a ainsi rejeté les allégations qui supposaient qu’il avait un intérêt particulier à faire passer les licences de jeux.

Adelson possède le journal gratuit Israel Hayom, qui est considéré par certains comme un porte-voix de Netanyahu et surnommé ‘bibiton’ mais qui a réussi à dominer le marché de l’impression israélienne, s’attirant ainsi des accusations de pratiques déloyales.

Vantant en outre l’idée de construire jusqu’à quatre casinos à Eilat, Netanyahu a affirmé que le coup de pouce à l’économie de ce projet contribuera à canaliser de l’argent pour un nouvel hôpital dans la ville.

« Cela va être la bouée de sauvetage d’Eilat », a-t-il assuré lors de la réunion, selon le site Ynet. « A l’avenir, l’objectif sera de transformer Eilat en un centre pour le tourisme médical, avec les investissements dans un nouvel hôpital ».

Les sources présentes à la réunion ont affirmé que l’industrie touristique d’Eilat a diminué de 40 % au cours des cinq dernières années, et que le jeu illégal en Israël est une industrie qui vaudrait entre 11 milliards à 15 milliars de shekels, selon l’article de Ynet.