Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est entretenu jeudi avec le roi Abdallah de Jordanie, une première conversation entre les deux dirigeants depuis qu’Amman a annoncé lundi le retour de son ambassadeur à Tel-Aviv, selon un communiqué officiel.

« Le Premier ministre Netanyahu a transmis ses condoléances au roi de Jordanie et au peuple jordanien », après l’exécution d’un pilote de l’armée du royaume, brûlé vif par le groupe Etat islamique, selon ce communiqué de son bureau.

Le chef du gouvernement israélien a insisté sur « l’importance du retour de l’ambassadeur jordanien en Israël » et sur la nécessité pour les deux Etats de « maintenir le statu quo sur les lieux saints » de Jérusalem, ajoute le communiqué.

Amman a annoncé lundi que son ambassadeur en Israël regagnerait son poste à Tel-Aviv, trois mois après son rappel.

Le 5 novembre, la Jordanie, liée à Israël par un traité de paix, avait rappelé son ambassadeur Walid Obeidat pour protester contre « les violations répétées » d’Israël sur le mont du Temple.

Le porte-parole du gouvernement jordanien, Mohammed al-Momeni, avait annoncé le retour du diplomate à Tel-Aviv après la constatation d’Amman que « les choses allaient dans le bon sens ».

Selon lui, le « nombre de fidèles pouvant prier à la mosquée Al-Aqsa a considérablement augmenté après le rappel de notre ambassadeur pour protester contre les violations d’Israël et la fermeture de la mosquée aux fidèles ».