Des dizaines de résidents de Kafr Kanna ont manifesté mardi contre la venue du Premier ministre Benjamin Netanyahu et du ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan, qui sont venus inaugurer un nouveau poste de police dans la ville du nord du pays, a indiqué Ynet.

Les manifestants ont scandé « Erdan, menteur, tu as tué Abu al-Qia’an » et « Nous sacrifierons notre vie pour les martyrs ».

Yaqoub Mousa Abu al-Qia’an, 47 ans, était père de 12 enfants et enseignant. Il a été tué par une balle le 12 janvier dernier, après que sa voiture s’est précipitée dans une foule de policiers, venus démolir des maisons érigées sans permis de construire dans le village bédouin d’Umm al-Fahm, dans le désert du Neguev.

Peu après l’incident, qui a causé la mort du sergent Erez Levi, 34 ans, originaire de Yavneh, et avant la fin de l’enquête, Erdan et la police avaient affirmé qu’Abu al Qia’an était un terroriste inspiré par l’État islamique et que l’incident était une attaque terroriste.

Une enquête a permis de conclure qu’Abu al-Qia’an n’avait pas l’intention de toucher les policiers, mais qu’il avait perdu le contrôle de sa voiture après avoir reçu une balle dans la jambe.