Les dirigeants des partis doivent participer à un débat électoral télévisé cette semaine, mais les deux poids lourds – le chef du Likud, Benjamin Netanyahu, et celui de l’Union sioniste, Isaac Herzog – ne seront pas présents.

Le débat, qui sera diffusé sur la Deuxième chaîne jeudi soir, accueillera Naftali Bennett (HaBayit HaYehudi), Yair Lapid (Yesh Atid), Ayman Odeh (Liste arabe unie), Moshe Kahlon (Koulalou), Zahava Gal-On (Meretz), Avigdor Liberman (Yisrael Beitenu), Aryeh Deri (Shas) et son ancien camarade devenu rival, Eli Yishai (Yachad).

Le parti ultra-orthodoxe Yahadout HaTorah a également refusé d’envoyer son chef de parti au débat télévisé.

Le refus de Netanyahu et de Herzog de prendre part au débat ne semble pas avoir d’effet immédiat sur leur classement dans les sondages pré-électoraux. Comme dans les enquêtes de la semaine dernière, l’Union sioniste et le Likud se disputent de près la tête du peloton.

Un sondage de Haaretz publié mercredi montre une chute de deux places pour Likud, à 23 sièges depuis début février, égalisant avec l’Union sioniste. HaBayit HaYehudi, Yesh Atid et la Liste arabe unie reçoivent 12 sièges chacun, suivis par Koulanou 9, Yahadout HaTorah et Shas 7, Yisrael Beitenu 6, Meretz 5, et Yahad 4.

L’enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 514 personnes, avec une marge d’erreur de 4,2 %.

Un sondage similaire publié mardi par la Deuxième chaîne annonce 24 sièges pour l’Union sioniste, soit deux de plus que le Likud. HaBayit HaYehudi, Yesh Atid et la Liste arabe 12 chacun, et Koulanou, Shas et Yahadout HaTorah 7 chacun. Yisrael Beitenu et Meretz 6 sièges et Yachad 5.

614 personnes ont participé au sondage, avec une marge d’erreur de 3,8 %.

L’enquête de la Deuxième chaîne montre que Netanyahu reste le candidat préféré au poste de Premier ministre, avec 44 % pour lui, et seulement 32 % pour Herzog. Près d’un quart des électeurs (24 %) sont indécis.