Netanyahu et Pence cherchent un terrain d’entente sur la construction dans les implantations
Rechercher

Netanyahu et Pence cherchent un terrain d’entente sur la construction dans les implantations

Le Premier ministre et le vice-président américain s'accordent aussi à "travailler ensemble de manière systématique" pour changer le traitement de l'ONU envers Israël

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, avec Mike Pence, alors gouverneur de l'Indiana, dans le bureau de Netanyahu à Jérusalem, le 29 décembre 2014. (Crédit : Facebook/Premier ministre d'Israël/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, avec Mike Pence, alors gouverneur de l'Indiana, dans le bureau de Netanyahu à Jérusalem, le 29 décembre 2014. (Crédit : Facebook/Premier ministre d'Israël/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré le vice-président des Etats-Unis, Mike Pence, à Washington, jeudi, et la discussion entre les deux hommes a inclus l’établissement prévu d’un mécanisme pour discuter de la construction des implantations israéliennes.

« Nous allons formuler dès que possible la création d’un mécanisme pour discuter avec la Maison Blanche de la construction dans les implantations, dans l’intention de parvenir à une entente sur cette question », a déclaré un membre de la délégation de Netanyahu à Washington.

Les deux hommes s’accordent également à « travailler ensemble de manière systématique » pour changer le traitement des Nations unies envers Israël, a déclaré un membre de la délégation de Netanyahu à Washington après la réunion.

Il est possible que Washington demande des changements drastiques dans l’approche de l’ONU à l’égard de l’État juif, et cela pourrait inclure la menace de refuser le financement américain de l’ONU, a indiqué le responsable.

Netanyahu a également soulevé des inquiétudes au sujet de Jonathan Pollard, un ancien espion américain qui a été libéré récemment, mais qui n’a pas le droit de se rendre en Israël. Il est convenu que l’envoyé d’Israël à Washington, Ron Dermer, reprendrait personnellement les rênes de ce dossier.

Le Premier ministre a également réitéré sa demande pour que les Etats-Unis reconnaissent la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan », demande qu’il a évoqué hier lors de la réunion dans le bureau ovale avec le président Donald Trump.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...