Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi ont entretenu des liens étroits tout au long de l’opération de Bordure protectrice, a rapporté la Dixième chaîne samedi, et ont entretenu des conversations longues et fréquentes au téléphone sur la situation.

Netanyahu affirme être très satisfait de la relation, notamment à la lumière du rôle central du Caire dans la médiation des négociations de cessez-le-feu entre Israël et les factions palestiniennes.

Le rapport intervient au milieu des efforts déployés par l’Égypte pour amener les deux parties à la table des négociations en vue d’un cessez-le-feu durable, après la rupture des négociations en raison de la violation par le Hamas de la trêve de 24 heures mardi.

Les barrages de roquettes se poursuivent sans relâche depuis lors. Israël a répliqué avec des frappes aériennes sur plusieurs cibles dans la bande de Gaza.

Des dizaines de roquettes ont été tirées depuis Gaza sur Israël, le dimanche matin après un week-end chargé de tirs de roquettes et de mortiers, dont l’un a tué un enfant de 4 ans Daniel Tragerman, dans un kibbutz du Néguev occidental.

Selon les rapports, l’alerte rouge a été déclenchée seulement trois secondes avant l’explosion, et l’enfant n’a pas réussi à gagner l’abri à temps. Des centaines de personnes, dont plusieurs représentants du gouvernement, assistaient à ses funérailles dimanche matin.