Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a demandé mardi aux chefs de la police et au service de sécurité intérieure Shin Beth de faire preuve de sévérité vis-à-vis des manifestations de Palestiniens qui se sont multipliées ces derniers mois à Jérusalem.

« Le Premier ministre a demandé que les forces soient renforcées dans les zones de conflit et qu’elles agissent de façon agressive contre les émeutiers », indique un communiqué de son bureau.

Le texte a été rendu public après une réunion spéciale des chefs de la sécurité, à laquelle assistaient également le maire de Jérusalem et des conseillers juridiques du gouvernement.

Netanyahu « a souligné que la situation actuelle ne devait pas devenir la norme », poursuit-il.

Depuis l’offensive israélienne contre la bande de Gaza cet été, de jeunes Palestiniens jettent régulièrement des pierres et des cocktails Molotov sur la police, des automobilistes et des transports publics à Jérusalem.

La police a fait état de l’arrestation depuis juillet de plus de 700 Palestiniens à Jérusalem-Est, dont au moins 250 mineurs.

Des groupes de défense des droits de l’Homme affirment que dans de nombreux cas, la police fait usage d’une force excessive.

La police est déjà déployée en nombre à l’approche des festivités juives de Souccot, qui débutent mercredi soir, à l’occasion desquelles la Vieille Ville de Jérusalem accueille de nombreux visiteurs juifs.

« Récemment, il y a eu des incidents avec des jets de pierre, des troubles à l’ordre public et des violences », indique encore le texte, citant Netanyahu.