Israël apporte sa contribution à la lutte mondiale contre le terrorisme djihadiste, même si tous les efforts ne sont pas connus du public, indique le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Il exprime le soutien de Jérusalem à l’offensive menée par les Américains contre l’organisation de l’Etat islamique révélée mercredi.

Lors d’un discours important de politique étrangère, Netanyahu a mis en garde contre le fait que l’Iran puisse acquérir des armes nucléaires.

Selon le Premier ministre, cela causerait une « terreur ultime ». Les efforts pour affaiblir les terroristes sunnites ne devraient pas avoir comme conséquences le renforcement du radicalisme chiite, insiste-t-il.

L’Etat islamique, connu aussi sous le nom de l’EIIL et l’EI, est similaire en terme d’idéologie et de stratégie au Hamas, au Hezbollah, à Al-Qaïda, Boko Haram, al-Shabab et à d’autres groupes terroriste radicaux et islamistes, a déclaré Netanyahu lors d’une conférence à Herzliya.

« On doit lutter contre ces groupes. Ils doivent être démantelés et vaincus. C’est pourquoi Israël soutient entièrement l’appel du président Barack Obama pour une action unifiée contre l’EI ».

Tous les pays civilisés doivent se tenir ensemble dans la lutte contre le terrorisme radical qui balaye actuellement le Moyen-Orient, ajoute Netanyahu. « Et nous jouerons notre rôle dans cet effort continu. Certaines choses sont connues, d’autres moins ».

La menace posée à la fois par le radicalisme sunnite et chiite a conduit « de nombreux Etats arabes sunnites » à réévaluer leurs relations avec Israël, a-t-il indiqué.

« Ils comprennent qu’Israël n’est pas leur ennemi mais leur allié dans la lutte contre cet ennemi commun. Je crois que cela présente une opportunité pour coopérer et peut-être une chance [d’obtenir] la paix ».

Mais la lutte contre le radicalisme sunnite ne doit pas conduire le monde à négliger la menace représentée par l’extrémisme chiite, met en garde le Premier ministre, se référant aux propositions pour que l’Iran soutienne la coalition mondiale contre l’EI.

« Ce sont les deux faces d’une même pièce. Nous n’avons pas à renforcer l’un pour affaiblir l’autre. Ma politique est : affaiblir les deux en même temps ».

La plus grande menace à la paix mondiale, a déclaré Netanyahu, serait un Iran équipé du nucléaire.

« Vous verriez des choses que vous n’auriez jamais pu imaginer », a-t-il affirmé, décrivant un scénario dans lequel le régime a réussi à obtenir des armes nucléaires.

« Des horreurs que vous ne pourriez même pas envisager se concrétiser. La terreur ultime. Un régime terroriste avec les armes de la plus grande terreur. Nous ne devons pas laisser cela se produire ».

S’exprimant lors d’une conférence organisée par l’Institut international pour la lutte contre le terrorisme, Netanyahu a déclaré que toutes les organisations islamistes qui terrorisent le Moyen-Orient sont des « branches d’un même arbre empoisonné », présentant un danger manifeste pour la paix et la sécurité du monde.

« Il est important de ne laisser aucun de ces groupes réussir nulle part. Parce que s’ils gagnent du terrain quelque part, ils gagnent du terrain partout dans le monde. Et leurs échecs se font également sentir partout ».

Ces groupes terroristes fonctionnent tous selon les mêmes schémas, explique le Premier ministre. D’abord, ils font pleuvoir la terreur sur leur propre peuple, et ensuite sur le reste du monde.

« Nous avons vu cela avant », a-t-il asséné, avant de faire référence au destin du peuple juif pendant la Seconde Guerre mondiale. « Il y a une race supérieure ; maintenant il y a une foi supérieure. Et qui vous permet de faire ce que vous voulez à quiconque, mais avant cela à votre propre peuple, et puis au reste du monde ».

Combattre efficacement le terrorisme islamiste exige des armes sophistiquées, « mais surtout il faut, je crois, de la clarté et du courage », a affirmé le Premier ministre.

« La clarté de comprendre : ils ont tort, nous avons raison. Ils sont le mal, nous sommes le bien. Il n’y a aucun relativisme moral du tout. Ces gens qui coupent des têtes, piétinent les droits de l’Homme dans la poussière, sont néfastes. Et on doit leur résister. Le mal doit être combattu ».

Finalement, l’islam militant sera vaincu et disparaîtra de la scène historique, a ajouté Netanyahu.

« Parce que c’est un grand échec. Il ne sait pas comment gérer l’économie et il ne peut pas offrir aux jeunes qu’il attire, un avenir ». Cela peut prendre un certain temps, mais « je suis convaincu que l’islam militant périra. Mais nous ne devons pas permettre à quiconque de périr avec lui avant qu’il ne soit détruit », a-t-il expliqué.

« C’est notre tâche ».