Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que des membres du Fatah, le parti de Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne (AP) avaient salué l’attentat au camion bélier mortel de Jérusalem, et incitaient à la violence.

Pendant la visite d’une base militaire avec le ministre de la Défense Avigdor Liberman, Netanyahu a déclaré que non seulement Abbas n’avait pas condamné l’attaque, mais que certains membres de son parti avaient même rendu hommage au terroriste.

Liberman, a accusé le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas d’avoir donné « des instructions directes » aux imams pour inciter à la haine.

Liberman a semblé faire référence à l’attentat commis dimanche par un Palestinien, qui a tué quatre soldats israéliens à Jérusalem avant d’être abattu : « Tout ce que nous avons vu ces derniers jours s’est produit sur les instructions directes données par Abou Mazen (autre nom de M. Abbas) aux imams d’encourager à la haine dans les mosquées », a-t-il dit en Cisjordanie.

Quatre soldats ont été tués dimanche quand un terroriste originaire de Jérusalem Est a fauché leur groupe avec son camion alors qu’ils visitaient la capitale.