Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé dimanche que le Hamas portait l’unique et entière responsabilité pour les victimes civiles à Gaza, évoquant le droit d’Israël à se défendre face aux tirs de roquettes du mouvement islamiste palestinien.

En dépit des appels internationaux à un cessez-le-feu, M. Netanyahu a indiqué sur la chaîne américaine CBS qu’Israël ne renoncerait pas à ses bombardements tant qu’il n’aurait pas assuré « une sécurité durable » pour son peuple.

« Nous utilisons tous les moyens nécessaires pour défendre notre peuple, comme le feraient les Etats-Unis ou tout autre gouvernement face à une telle situation », a-t-il souligné, en réponse à la question d’une éventuelle offensive terrestre israélienne à Gaza.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a appelé samedi Israël et le Hamas à cesser le feu et à « respecter les lois humanitaires internationales notamment sur la protection des civils ».

Mais M. Netanyahu a assuré que le Hamas était le seul à blâmer pour toutes les victimes civiles de Gaza car il place des roquettes et des postes de commandes « dans des maisons, des hôpitaux, près des crèches et des mosquées ».

« Donc bien entendu, ils sont responsables de toutes les morts civiles survenues accidentellement », a-t-il martelé. « Nous sommes désolés pour toutes les morts accidentelles de civils mais c’est le Hamas qui en porte l’entière responsabilité », a-t-il insisté.