Un camion a foncé dimanche sur un groupe de soldats sur une promenade du quartier Armon Hanatziv, dans le sud de la capitale, et a tué quatre personnes et en a blessé 16, dont au moins deux grièvement.

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman et le Premier ministre Benjamin Netanyahu se sont rendus sur les lieux.

Accompagnés d’un important service de protection, les deux hommes ont examiné la scène et ont discuté avec le personnel de sécurité présent sur le terrain.

Netanyahu a déclaré que « tous les signes indiquent que l’attaquant était un partisan de l’Etat islamique », en liant l’attentat de Jérusalem à des attaques similaires en Europe.

D’autres responsables, comme Isaac Herzog, le chef de l’opposition, et Danny Danon, l’ambassadeur d’Israël auprès des Nations unies, ont lié l’attentat de Jérusalem à ceux de Berlin, le mois dernier, et de Nice, en juillet 2016.

« Nous venons d’être frappés par une attaque terroriste. Une attaque meurtrière qui a coûté la vie à quatre jeunes Israéliens et en a blessé d’autres. Le mode opératoire utilisé pour perpétrer cet attentat nous rappelle celui de l’État islamique auquel nous avons pu assister en France, puis en Allemagne et maintenant à Jérusalem. Ensemble, nous devons combattre le fléau mondial du terrorisme et nous le ferons, » peut-on lire dans un communiqué de ses services.

Le cabinet de sécurité, qui s’est réuni après l’attentat terroriste à Jérusalem qui a tué quatre personnes, a décidé de prendre un certain nombre de mesures pour punir ceux qui ont célébré l’attaque et pour empêcher d’autres personnes de mener des attaques similaires.

Les ministres ordonnent aux Israéliens qui expriment leur solidarité avec l’État islamique d’être arrêtés. Les Arabes qui ont été vus célébrant l’attentat terroriste devraient être traduits en justice, a déclaré le cabinet.

Le président israélien a condamné l’attaque.

Alors qu’il partait pour la Géorgie, le président Reuven Rivlin s’est exprimé dimanche soir au sujet de l’attaque terroriste de Jérusalem qui a tué quatre soldats et en a blessé de nombreux autres.

« Nous n’avons pas pensé un instant que le terrorisme montrerait à nouveau son horrible visage, ni que nous serions si tristes cette fois-ci, mais nous continuerons à lutter contre le terrorisme. »

« Nechama [son épouse] et mois envoyons notre soutien aux familles qui ont perdu ceux qui leur étaient le plus chers, et offrons notre force aux blessés, et aux services de sécurité. »

« Je pars maintenant pour une visite officielle en Géorgie, mais mon cœur reste en Israël, et mon cœur est lourd, a déclaré le président. Nechama et moi envoyons notre soutien aux familles qui ont perdu ceux qui leur étaient le plus chers, et offrons de la force aux blessés qui sont soignés à l’hôpital. A mon retour, je rendrai visite aux familles. »

Lundi, le président commencera sa visite officielle en Géorgie par une cérémonie au palais présidentiel, puis il rencontrera le président de la Géorgie, le Premier ministre, et le président du Parlement. Mardi, le président Rivlin rencontrera les dirigeants de la communauté juive, et déposera une gerbe de fleurs au mémorial national, avant de rentrer en Israël dans la soirée.