Netanyahu : le vote de l’Unesco sur Hébron est une « décision délirante »
Rechercher

Netanyahu : le vote de l’Unesco sur Hébron est une « décision délirante »

De son côté, le président israélien accuse l'organe de l'ONU de répandre "des mensonges anti-Juifs" ; Israël réduit son soutien financier à l'ONU

Le Tombeau des Patriarches, à Hébron, en Cisjordanie. Illustration. (Crédit : Abir Sultan/Flash90)
Le Tombeau des Patriarches, à Hébron, en Cisjordanie. Illustration. (Crédit : Abir Sultan/Flash90)

Israël a réagi promptement avec colère et mépris à la décision de l’UNESCO vendredi de déclarer Hébron un site palestinien de l’héritage mondial en danger, avec des officiels qui ont publié une série de déclarations cinglantes condamnant une autre résolution « inconcevable » par le corps des Nations Unies.

Douze membres du Comité réuni à Cracovie, dans le sud de la Pologne, ont voté pour l’inscription, six se sont abstenus et trois ont voté contre. Vu l’abstention, la majorité requise était de dix voix.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a lancé un tweet accompagné d’une courte vidéo dans laquelle il fustige la décision et promet de protéger le site du Tombeau de Patriarches à Hébron, vénéré comme l’endroit biblique de sépulture des patriarches et des matriarches juifs.

« Une autre décision délirante de l’Unesco. Cette fois-ci, ils ont estimé que le tombeau des Patriarches à Hébron est un site palestinien, ce qui veut dire non juif, et que c’est un site en danger. Pas un site juif ?! », s’est interrogé Netanyahu avec indignation.

« Qui est enterré là-bas ? Abraham, Isaac, Jacob, Sarah, Rivka, Leah nos patriarches et matriarches. Le site est en danger ? En effet, il n’y a que dans les endroits où Israël est présent, comme Hébron, que la liberté religieuse est garantie pour tous. Au Moyen-Orient, ils bombardent des mosquées, des églises et de synagogues, dans les endroits où Israël n’est pas présent », a-t-il continué.

« Et le site est en danger ? Il n’y a que dans les endroits où Israël est présent, comme Hébron, que la liberté de religion est garantie pour tous », a-t-il dit.

« Donc nous continuerons à préserver le tombeau des Patriarches, la liberté de religion pour tous, et nous continuerons à préserver la vérité », a-t-il conclu.

Puis il a écrit sur compte Facebook en français : « En réponse à la résolution de l’UNESCO, j’ai décidé de réduire d’un million de dollars le financement israélien destiné à l’ONU et de l’investir dans la construction du Musée de l’héritage juif à Hébron. La réponse aux mensonges de l’UNESCO est la vérité – et la vérité historique dit que notre lien à Hébron est inébranlable et le restera à jamais. »

Le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères Emmanuel Nahshon avait auparavant qualifié le décision de l’Unesco de « souillure morale ».

L’ambassadeur d’Israël auprès de l’Unesco Carmel Shama-Hacohen, intervenant immédiatement après le vote, a lancé une violente diatribe contre son résultat, comme il l’avait fait déjà mardi dernier, lorsque le Comité avait maintenu la vieille ville de Jérusalem sur la liste des sites en danger et que la représente de Cuba avait demandé – comme lui venait de le faire pour les victimes de l’Holocauste – une minute de silence pour les victimes palestiniennes du conflit.

Vendredi, son discours très émotionnel a été souvent interrompu par la sonnerie de son cellulaire. M. Shama-Hacohen a utilisé cet incident pour flétrir encore une vois le vote. « Monsieur le président, c’est le plombier dans mon appartement à Paris. Il y a un gros problème au cabinet de toilette. Et c’est beaucoup plus important que la décision que vous venez d’adopter », a-t-il lancé, avant de partir.

Les délégués du Canada et des Etats-Unis – qui ne font pas partie du Comité du patrimoine mondial – ont également critiqué la résolution, jugeant en substance qu’elle ne favorise pas les efforts de paix.

Le représentant du Centre Simon Wiesenthal – seule organisation non gouvernementale juive accréditée auprès de l’Unesco – a déploré la « politisation » du dossier.

Le tombeau des Patriarches à Hébron abrite la dépouille d’Abraham, père des trois religions monothéistes, de son fils Isaac, de son petit-fils Jacob et de leurs épouses Sarah, Rebecca et Léa.

Selon l’Unesco, la liste du patrimoine mondial en péril est conçue pour informer la communauté internationale des menaces (conflits armés, catastrophes naturelles, urbanisation sauvage, etc.) pesant sur les sites et les biens protégés et pour « encourager la mise en œuvre de mesures correctives ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...