Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a accusé ce dimanche les six puissances mondiales qui négocient avec l’Iran de céder dangereusement à toutes les exigences de la République islamique. Sa déclaration est survenue alors que le pacte final tant attendu, qui promet la levée des sanctions en échange d’un programme nucléaire au ralenti pour Téhéran, serait en passe d’être signé.

« Il semble que les négociations sur le nucléaire en Iran montrent un effondrement, et pas une percée », a déclaré M. Netanyahu au début de sa réunion hebdomadaire du cabinet. « Les grandes puissances font de plus en plus de concessions. »

Selon lui, un accord avec Téhéran sur son programme nucléaire « ouvrirait la voie à l’Iran pour produire de très nombreuses bombes atomiques et il permettrait à l’Iran de faire circuler des centaines de milliards de dollars qui serviront ses campagnes d’agression et de terrorisme dans notre région et dans le monde ».

Netanyahu a comparé l’accord aux négociations entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, qui n’avaient pas atteint l’objectif des puissances occidentales – à savoir dissuader ce pays d’Asie de développer des armes nucléaires.

« C’est un mauvais accord », a déclaré le Premier ministre. « Il n’est pas moins mauvais – à mon avis il est pire – que l’accord avec la Corée du Nord qui a conduit à la confection d’un arsenal nucléaire en Corée du Nord. Il s’agit à la fois d’une menace non conventionnelle et d’une très grande menace conventionnelle contre Israël, les pays de la région et le monde entier. »