Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré lundi soir que l’Iran se sentait encouragé par l’accord nucléaire émergent avec les puissances mondiales pour étendre son soutien au terrorisme dans toute la région. Il a affirmé que Téhéran « empoignait le Moyen-Orient avec des armes de terreur et du sang ».

Les propos du Premier ministre sont intervenus quelques heures après que la Russie a annoncé qu’elle allait fournir à la République islamique des missiles de défense aérienne S-300, suscitant des objections d’Israël et des États-Unis (Maison Blanche et Pentagone).

« L’Iran tire un encouragement des concessions qu’il reçoit des grandes puissances, a déclaré Netanyahu. Le message que l’Iran reçoit est qu’on ne lui demande pas de mettre fin à son agression, qu’il peut poursuivre et même augmenter cette agression, et c’est exactement ce qu’il fait. Il l’a fait lors des derniers mois, des dernières semaines et des derniers jours… Il empoigne le Moyen-Orient avec des armes de terreur et du sang. »

Le Premier ministre a prévenu que si l’accord – qui vise à freiner le programme nucléaire contesté de l’Iran en échange d’allégement des sanctions – est finalisé d’ici la date butoir du 30 juin, les activités expansionnistes de Téhéran recevront une « légitimité internationale ».

« L’Iran reçoit la légitimité de poursuivre ces actions, et lorsque les sanctions seront levées sous peu, si tant est que l’accord est signé, il recevra des milliards de dollars pour financer ses machines de guerre et de terrorisme, avec une légitimité internationale, » a-t-il déploré.

Israël demande que tout accord avec l’Iran soit subordonné à l’arrêt de son soutien aux groupes terroristes du Hezbollah, du Hamas, et des rebelles houthis au Yémen. Les États-Unis ont toujours rejeté cette approche, affirmant que les deux questions doivent être traitées séparément.

« Sous nos yeux prend forme une réalité absurde dans laquelle la clé de notre destin et de l’avenir du Moyen-Orient est susceptible d’être livrée entre les mains du régime fanatique iranien. Un accord rempli de trous avec l’Iran ne sera pas en mesure d’assurer la stabilité régionale ; mais une politique vigoureuse et résolue qui l’empêche de s’armer avec des armes nucléaires et l’oblige à mettre un terme à sa prise de contrôle des autres nations », a dit Netanyahu.

Il a maintenu qu’il n’y avait rien qui pourrait le convaincre de soutenir le « très mauvais accord » conclu à Lausanne.

« Il n’existe pas d’explication qui puisse me convaincre que l’accord est bon », a lancé  Netanyahu.

« C’est un mauvais accord. Un très mauvais accord. C’est un accord qui laisse l’Iran avec la capacité de s’armer avec des armes nucléaires, qui remplit ses coffres avec beaucoup d’argent et qui, non seulement lui permet de poursuivre son terrorisme et son agression dans le Moyen-Orient et dans le monde, mais n’exige même pas qu’il arrête le faire. »

Le discours de Netanyahu intervient au moment où plusieurs responsables anonymes, à Jérusalem, ont révélé que l’Iran a intensifié son aide en armement au Hezbollah et au Hamas au cours des semaines passées.