Netanyahu, s’exprimant sur ABC News, rejette la notion de compensation militaire des États-Unis pour l’accord sur le nucléaire iranien.

« Tout le monde parle de compenser Israël. Si cet accord est censé renforcer la sécurité d’Israël et celle de nos voisins arabes, pourquoi devrions-nous être indemnisés pour ceci ? » s’interroge Netanyahu.

« Comment pouvez-vous compenser un pays, mon pays, contre un régime terroriste qui a juré notre destruction et va se frayer un chemin vers les bombes et les milliards de dollars pour démarrer ses activités terroristes ? » a-t-il ajouté.

Le Premier ministre assure que l’accord «  met en danger notre sécurité et même notre survie ».

Netanyahu affirme que, bien qu’il respecte les Etats-Unis, Israël, et les services de renseignement britanniques, l’activité nucléaire dissimulée des Iraniens et le réacteur syrien n’ont pas été détectés, et ce pendant des années. Donc, en dépit des assurances que toutes les violations iraniennes de l’accord ne passeront pas inaperçues, le Premier ministre assure que « tout ne tient qu’à un fil ».

Pour le Premier ministre, l’accord idéal est « le démantèlement pour le démantèlement » : que l’Iran démantèle son infrastructure nucléaire en échange d’un allégement des sanctions.

« Les extrémistes en Iran vont en sortir renforcés, parce qu’ils obtiennent tout ce qu’ils désirent » a ajouté Netanyahu.