Le Premier ministre Benjamin Netanyahu aurait indiqué ne pas se souvenir d’une décision du cabinet prise l’année dernière qui autoriserait l’Autorité palestinienne (AP) à élargir la ville de Qalqilya, en Cisjordanie.

Après que des ministres de droite ont dénoncé ce programme et clamé qu’il n’avait pas reçu d’examen approprié de la part du cabinet, Netanyahu aurait déclaré ce matin que le plan serait revu par les ministres à une date ultérieure.

« Je ne me souviens pas qu’une décision du cabinet ait été prise en ce qui concerne l’expansion de Qalqilya », a-t-il déclaré lors de la réunion hebdomadaire du cabinet, selon la Deuxième chaîne.

Le plan verrait la construction de 14 000 nouveaux logements dans cette ville de la zone C, contrôlée par Israël, venant potentiellement doubler le chiffre de la population qui passerait de 50 000 à 110 000 habitants.

La semaine dernière, le bureau de Netanyahu avait émis un communiqué disant que le plan d’expansion de Qalqilya avait « été présenté par le ministre de la Défense l’année dernière et approuvé par le cabinet ».