Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est exprimé mercredi lors de la cérémonie commémorative centrale en l’honneur des soldats tombés, au cimetière militaire du mont Herzl, il a salué le sacrifice de ceux qui ont donné leur vie pour l’Etat d’Israël et exhorté les Israéliens à mesurer le sens de ces pertes.

« Nos ennemis doivent savoir qu’ils ne nous briseront pas », a déclaré Netanyahu, citant les propos tenus mardi par une veuve lors de la cérémonie à la Knesset.

Netanyahu, qui a été fortement critiqué pour ses déclarations sur les électeurs arabes lors des élections du mois dernier, a souligné l’importance de l’unité en ce jour de Yom Hazikaron. « Nous sommes une famille : les Juifs et nos frères non juifs – druzes, musulmans, bédouins, chrétiens, circassiens. »

Le Premier ministre s’est également exprimé contre la guerre. « Quiconque a connu l’angoisse du deuil n’est pas empressé d’aller au combat, » a-t-il dit, faisant écho aux déclarations de la veille du président Reuven Rivlin.

« Nos fils ne vont pas combattre assoiffés de sang, a déclaré Rivlin au mur Occidental à Jérusalem mardi soir. Pas l’été dernier, et pas avant ;  pas non plus pour les guerres qui, à Dieu ne plaise, sont encore à venir. Nous sommes obligés de combattre. »

« Nous exprimons notre gratitude pour tout ce que nous avons obtenu, a poursuivi le Premier ministre, pour la magnificence de notre souveraineté, pour le don de la liberté, pour le miracle de notre renaissance. »

L’armée a fourni mercredi au Times of Israel le détail des circonstances de la mort des 100 soldats qui nous ont quittés depuis le dernier Yom Hazikaron. La majorité, 67 soldats, sont tombés lors de l’opération Bordure protectrice à Gaza, l’été dernier. Deux autres ont été tués dans une embuscade tendue par le Hezbollah à frontière Nord et un autre dans une attaque terroriste à Tel-Aviv.

Sept soldats ont été tués dans des accidents de voiture, sur la base ou en permission, et deux autres dans ce que l’armée appelle « d’autres accidents » – peut-être en référence à des accidents survenus à l’entraînement. Un autre soldat a été tué dans un « accident opérationnel ».

Enfin, 14 soldats sont morts dans des circonstances classées comme « suspicion de suicide » et six autres de maladie.

En outre, a indiqué l’armée, 16 personnes ont été tuées en service dans d’autres services de sécurité ou étaient des civils tués dans des attaques terroristes.

Certaines routes ont été fermées mercredi pour permettre l’accès à pied aux zones environnant les cimetières militaires. Le boulevard Herzl de Jérusalem a été fermé de 9h30 à 14h et la voie Shmuel Bait de 8h à 14h

Yad Sarah a offert des navettes gratuites pour les personnes handicapées dont des membres de la famille sont inhumés aux cimetières militaires du mont Herzl à Jérusalem, de Kiryat Shaul à Tel- Aviv, de Haïfa et Beersheva .

La compagnie ferroviaire a assuré gratuitement le transport vers les cimetières militaires et les familles endeuillées pourront voyager à demi-tarif vers d’autres destinations.