Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a prévenu jeudi qu’Israël n’acceptera « jamais les diktats unilatéraux », après le dépôt d’un projet palestinien de résolution au Conseil de sécurité de l’ONU.

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas « pense pouvoir nous menacer en prenant des mesures unilatérales. Il se trompe et ne comprend pas que son pouvoir sera renversé en Judée-Samarie (Cisjordanie) par le Hamas comme cela s’est passé à Gaza », a dit M. Netanyahu dans un communiqué.

« Nous n’accepterons jamais les diktats unilatéraux », a-t-il ajouté.

Les Palestiniens, exaspérés par des années de discussions sans que se rapproche la perspective d’un Etat indépendant, ont soumis mercredi au Conseil de sécurité un projet de résolution visant à trouver un accord de paix global avec Israël dans un délai de douze mois et à obtenir le retrait israélien avant la fin 2017.

Israël s’oppose catégoriquement à de telles démarches. Pour lui, un éventuel accord doit passer par des négociations bilatérales et et non par une initiative unilatérale à l’ONU.

« Sans accord avec Israël, rien ne pourra changer », a ainsi déclaré le chef de la diplomatie israélienne Avigdor Liberman dans un communiqué.

« Le Conseil de sécurité de l’ONU ferait mieux de s’occuper de questions qui comptent vraiment pour la sécurité des citoyens du monde entier plutôt que des gadgets palestiniens », a-t-il ajouté.