« Depuis les plus de deux ans d’existence de ce gouvernement, depuis sa première réunion, la région qui nous entoure est vibrante et orageuse. Pourtant, nous avons repoussé les nombreuses tentatives de nous provoquer à nos frontières : le Hezbollah au Sud-Liban, les tentatives iraniennes d’ouvrir un nouveau front contre nous sur le plateau du Golan, les efforts incessants pour faire venir des armes avancées de la Syrie au Liban, et notamment les efforts du Hamas pour perpétrer des attaques stratégiques contre nous dans le Sud. Pendant Bordure protectrice, nous avons frappé le Hamas plus fort que jamais depuis sa création », dit-il.

« Surtout, nous avons agi sans relâche contre les tentatives iraniennes de se doter d’armes nucléaires. Cet effort est à son apogée. Nous ne fléchirons pas. Nous continuerons à maintenir le droit d’Israël à se défendre dans toutes les conditions et dans toute situation. »

Le Premier ministre a abordé également la dernière série de pourparlers de paix, et la législation contre la migration illégale.

« Dans le domaine diplomatique, nous avons fait un nouvel effort pour promouvoir un accord avec les Palestiniens, mais une fois encore, quand il fut nécessaire de prendre des décisions difficiles, Abu Mazen [le président de l’AP palestinien Mahmoud Abbas] a décidé d’abandonner les négociations. Il s’est adressé, unilatéralement et en violation de tous les accords, à la scène internationale. Il a abandonné les négociations et a conclu une alliance avec le Hamas. »

« Nous avons totalement bloqué la migration illégale à travers nos frontières, ce qu’aucun autre pays du monde occidental n’a réussi à faire. La barrière que nous avons construite a brillamment fait ses preuves. Nous avons ajouté d’autres mesures législatives, et dans ce contexte, je constate la tendance inverse en Europe occidentale. Tandis que l’Europe enregistre une augmentation de plusieurs centaines de pourcents de migrants illégaux, des milliers de migrants illégaux par an quittent Israël. Ce succès est très important pour préserver l’image et le caractère d’Israël en tant qu’Etat juif et démocratique ».