Benjamin Netanyahu et sa femme, Sara, se sont rendus sur la sépulture de Yoni Netanyahu samedi soir, pour ne pas interférer avec les foules qui afflueront au mont Herzl et vers plus de 50 autres cimetières militaires de tout le pays à Yom Hazikaron, le Jour du Souvenir, qui commence le dimanche soir.

Yoni Netanyahu a été abattu lors de l’opération de sauvetage pour la libération d’otages à Entebbe en 1976.

Le Jour du Souvenir d’Israël, qui rendra hommage aux 23 169 victimes de la guerre et du terrorisme tués depuis 1860, débutera le dimanche soir avec une sirène d’une minute, à 20h00, qui marquera le début du service commémoratif national au mur Occidental, diffusé sur toutes les chaînes de télévision israéliennes.

Une deuxième sirène retentira lundi à 11h00, de deux minutes, et marquera le début des services commémoratifs dans 52 cimetières militaires d’Israël.

Le lundi matin, la cérémonie annuelle à la mémoire des victimes des incidents antisémites et des attaques terroristes à travers le monde aura lieu à l’Agence juive, à Jérusalem, dans un programme parrainé par : l’Agence juive pour Israël, l’Organisation sioniste mondiale, le Fonds national juif (KKL), Keren Hayessod, les Fédérations juives d’Amérique du Nord (JFNA), et les fédérations juives du Canada-UIA.

Selon les chiffres de l’Agence juive, quelque 200 Juifs de la diaspora ont été tués dans des attaques terroristes antisémites à travers le monde depuis la création de l’Etat d’Israël.