Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré aux dirigeants des communautés israéliennes situées autour de la bande de Gaza mercredi que l’armée travaillait pour mettre fin à la menace des tunnels d’attaque émanant du territoire palestinien.

Lors d’une réunion avec les dirigeants municipaux, le Premier ministre a déclaré que l’armée israélienne était « susceptible de trouver une solution imminente au problème des tunnels de Gaza », selon Haaretz.

Il a expliqué au groupe que l’armée employait les dernières technologies de pointe pour traiter le problème et qu’un budget avait été alloué effectuer le travail.

« L’argent est en attente pour la frontière et non l’inverse »,a-t-il déclaré.

Israël a dépensé plus d’un milliard de shekels depuis 2004 pour tenter de contrecarrer la menace des tunnels sous la frontière entre Israël et Gaza, a estimé un reportage diffusé sur la télévision israélienne vendredi soir. De l’argent a été investi dans le développement de la technologie pourlocaliser ces tunnels et dans des « efforts opérationnels » non spécifiés, a précisé la Deuxième chaîne.

Au cours de la guerre de 2014 entre Israël et le Hamas, des Palestiniens armés ont émergé des tunnels à plusieurs reprises pour tendre une embuscade des soldats de Tsahal. Ils ont réssi à tuer plusieurs soldats.

L’armée israélienne a annoncé qu’elle avait détruit plus de 30 tunnels du Hamas durant le conflit de 50 jours, environ un tiers des tunnels qui s’étendent sous la frontière entre Gaza et Israël.

Les chefs municipaux qui ont assisté à la réunion ont confirmé les rapports et ont précisé que Netanayhu a promis d’empêcher la propagation de tunnels.

Gadi Yarkoni (à droite) du Conseil régional d'Eshkol (Crédit : Facebook)

Gadi Yarkoni (à droite) du Conseil régional d’Eshkol (Crédit : Facebook)

Le dirigeant du Conseil régional d’Eshkol, Gadi Yarkoni, qui a perdu ses jambes dans une attaque au mortier pendant la guerre de 2014, a déclaré sur la radio israélienne jeudi matin qu’il avait été impressionné par la détermination du Premier ministre.

« Il a parlé ouvertement avec nous et est allé droit eu but », a-t-il expliqué. « Il est clair que l’armée est prête pour traiter le problème ».

À la fin de l’année 2014, l’Egypte a commencé la mise en place d’une zone tampon à sa frontière avec Gaza et détruit des centaines de tunnels, qui selon l’Egypte, ont été utilisés pour la contrebande d’armes et autres objets.

Depuis le mois de septembre de l’année dernière, l’armée égyptienne a régulièrement inondé avec de l’eau de mer dans les tunnels transfrontaliers souterrains creusés entre sa péninsule du Sinaï et la bande de Gaza dans le cadre de sa campagne pour éradiquer la contrebande.

Ces dernières semaines, au moins cinq tunnels se sont effondrés dans la bande de Gaza, selon des rapports palestiniens.

Le chef d'état-major de Tsahal Gadi Eizenkot à une conférence à la mémoire de l'ancien chef d'état-major Amnon Lipkin-Shahak au Centre interdisciplinaire d'Herzliya, le 9 février 2016 (Crédit : Adi Cohen Zedek / IDC Herzliya)

Le chef d’état-major de Tsahal Gadi Eizenkot à une conférence à la mémoire de l’ancien chef d’état-major Amnon Lipkin-Shahak au Centre interdisciplinaire d’Herzliya, le 9 février 2016 (Crédit : Adi Cohen Zedek / IDC Herzliya)

Plus tôt ce mois-ci, le chef d’état-major de l’armée israélienne a fait allusion à des efforts non révélés pour lutter contre les tunnels de Gaza construits dans le but de mener des attaques contre les communautés israéliennes proches de la frontière.

Le chef d’état-major, Gadi Eizenkot, a annoncé lors d’une conférence au Centre interdisciplinaire de Herzliya que Tsahal travaillait, en secret, pour contrer la menace des tunnels et qu’elle utilisait près de 100 véhicules d’ingénierie à la frontière pour localiser et détruire les passages construits par le Hamas en Israël.

« Nous faisons beaucoup, mais beaucoup [des choses que nous faisons] restent cachés de la population. Nous avons des dizaines, voire une centaine, de véhicules d’ingénierie à la frontière de Gaza », a-t-il indiqué.

Deux jours plus tôt, le ministre de l’Énergie Yuval Steinitz a déclaré que les tunnels sous la frontière sud de la bande de Gaza ont été inondés par l’Egypte à la demande d’Israël. Son bureau a indiqué plus tard que ces propos avaient été mal interprétés.

Des Palestiniens inspectant les dégâts après que les forces égyptiennes aient inondé les tunnels de contrebande creusés sous la frontière entre Gaza et l'Egypte, à Rafah dans le sud de la bande de Gaza, le 18 septembre 2015 (Crédit : Abed Rahim Khatib / Flash90)

Des Palestiniens inspectant les dégâts après que les forces égyptiennes aient inondé les tunnels de contrebande creusés sous la frontière entre Gaza et l’Egypte, à Rafah dans le sud de la bande de Gaza, le 18 septembre 2015 (Crédit : Abed Rahim Khatib / Flash90)

Les responsables du Hamas ont promis de continuer à construire des tunnels sous la frontière israélienne, même après les récents effondrements.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.