Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a réagi à la décision du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU :

« Le Conseil des droits de l’Homme ne sont pas intéressés par les faits et ne sont pas vraiment intéressés par les droits de l’Homme ».

« Le jour où Israël a reçu des tirs du Sinaï et à un moment où l’EI commet des attentats terroristes vicieux en Egypte, alors qu’Assad massacre son peuple en Syrie et que le nombre d’exécutions arbitraires pas an grimpe en Iran – le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU décide de condamner l’Etat d’Israël sans faute de sa part, d’avoir agi pour se défendre contre une organisation terroriste meurtrière ».

« Israël est une démocratie stable au Moyen-Orient qui défend l’égalité des droits pour tous ses citoyens et agit en conformité avec le droit international ».

« Ceux qui craignent d’attaquer ouvertement le terrorisme – à la fin – seront attaqués par le terrorisme ».

« Le conseil qui a jusqu’ici a adopté plus de décisions contre Israël que contre tous les autres pays ne peut pas s’appeler lui-même un conseil des droits de l’Homme ».

« L’Etat d’Israël continuera à défendre ses citoyens contre ceux qui appellent à sa destruction et prendra des mesures tous les jours pour atteindre cet objectif ».