Dans une réponse supplémentaire à la résolution du Conseil de sécurité des Nations unies condamnant les implantations israéliennes en Cisjordanie, le Premier ministre Benjamin Netanyahu aurait ordonné dimanche que le ministère des Affaires étrangères suspendent toutes les relations de travail avec 12 des pays qui ont voté en faveur de la décision.

Cette décision a été prise après la convocation de dix ambassadeurs, sur ordre de Netanyahu, au ministère des Affaires étrangères pour une réprimande après le vote de vendredi.

Les ministres des Affaires étrangères de ces pays, qui ont tous des relations diplomatiques avec Israël, ne pourront plus rencontrer Netanyahu, qui est aussi ministre des Affaires étrangères, ou des responsables du ministère, a annoncé Haaretz en citant un important responsable israélien.

De plus, les voyages des ministres israéliens dans ces pays resteront minimaux, a déclaré un responsable.

Sur les 15 pays membres du Conseil de sécurité des Nations unies, 14 ont voté en faveur de la résolution 2334, qui demande l’arrêt de l’activité d’implantation israélienne, et un s’est abstenu, les Etats-Unis.

La Première ministre britannique Theresa May lors d'un discours donné à l'occasion d'un déjeuner organisé par les Amis conservateurs d'Israël, le 12 décembre 2016. (Crédit : CFI)

La Première ministre britannique Theresa May lors d’un discours donné à l’occasion d’un déjeuner organisé par les Amis conservateurs d’Israël, le 12 décembre 2016. (Crédit : CFI)

Les activités impliquant les ambassades du Royaume-Uni, de Russie, de Chine, du Japon, d’Ukraine, d’Angola, d’Egypte, d’Uruguay, d’Espagne, du Sénégal et de Nouvelle-Zélande seront suspendues, et les ambassadeurs de ces pays ne seront pas reçus au ministère israélien des Affaires étrangères, a déclaré un responsable.

Cependant, ce dernier a souligné que la suspension ne s’appliquait pas aux ambassadeurs israéliens de ces 12 pays, qui pourront continuer à travailler avec les gouvernements de leurs pays hôtes.

Précédemment, un porte-parole du Premier ministre avait démenti son intention d’annuler une rencontre le mois prochain avec la Première ministre britannique Theresa May en réponse à la résolution. Il a déclaré qu’aucune réunion de ce genre n’avait été prévue.

La Dixième chaîne a annoncé que Netanyahu devait rencontrer May au Forum économique mondial annuel de Davos, entre le 17 et le 20 janvier.

Netanyahu a convoqué dimanche l’ambassadeur américain Dan Shapiro pour obtenir des « clarifications » sur l’absence de veto de Washington.