Netanyahu rend hommage aux Juifs grecs sur le site d’un futur musée de l’Holocauste
Rechercher

Netanyahu rend hommage aux Juifs grecs sur le site d’un futur musée de l’Holocauste

A Thessalonique, le Premier ministre a été rejoint par son homologue grec et le président chypriote

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras, au centre, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, le maire de Thessalonique Yannis Boutaris, à droite, et le président de la communauté juive de Thessalonique David Saltiel, pendant la présentation d'une plaque commémorative pour le musée de l'Holocauste de Thessalonique, le 15 juin 2017. (Crédit : Sakis Mitrolidis/AFP)
Le Premier ministre grec Alexis Tsipras, au centre, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, le maire de Thessalonique Yannis Boutaris, à droite, et le président de la communauté juive de Thessalonique David Saltiel, pendant la présentation d'une plaque commémorative pour le musée de l'Holocauste de Thessalonique, le 15 juin 2017. (Crédit : Sakis Mitrolidis/AFP)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a honoré la communauté juive grecque tuée pendant l’Holocauste lors de la consécration d’un site pour construire un musée de l’Holocauste à Thessalonique, parfois appelée Salonique.

Netanyahu, qui est en Grèce pour un sommet tripartite avec la Grèce et Chypre, a assisté à la cérémonie jeudi avec le Premier ministre grec Alexis Tsipras et le président chypriote Nikos Anastasiades, ainsi que le fils et la fille de Moshe Ha-Elion, 93 ans, survivant grec de l’Holocauste qui, cette année, a allumé une torche lors de la cérémonie nationale pour la Journée de commémoration de l’Holocauste.

« Le feu nazi a détruit environ 95 % de cette communauté juive, extraordinaire et fière », a déclaré Netanyahu lors de la cérémonie.

« Il y a eu deux raisons pour lesquelles ils n’ont pas détruit tout le monde. Le premier était l’héroïsme des Grecs, et cela a été illustré dans un cas qui n’est pas assez connu, le cas de l’île de Zakynthos, où le commandant allemand a déclaré : ‘donnez-moi une liste des Juifs’, et l’évêque et le maire ont présenté une liste des Juifs avec leurs deux noms. Ils ont dit : ‘Ce sont nos Juifs. Prenez-nous.’ Nous honorons ces deux grands héros, des Justes parmi les Nations de Yad Vashem, une institution qui travaillera avec ce musée. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans une synagogue de Thessalonique, en Grèce, le 15 juin 2017. (Crédit : Amos Ben-Gershom/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans une synagogue de Thessalonique, en Grèce, le 15 juin 2017. (Crédit : Amos Ben-Gershom/GPO)

« Il y a une deuxième raison pour laquelle ils ont survécu et cela s’ajoute au destin. C’est une capacité spéciale, l’emprise sur la vie qui est exemplifiée parmi les survivants », a ajouté le Premier ministre, mentionnant spécifiquement Ha-Elion, qui n’a pas pu assister à la cérémonie car il a été hospitalisé la veille du jour où il devait partir pour Thessalonique.

« Nous commémorons la perte de ces êtres humains, nos autres juifs, mais nous nous consacrons également à nous assurer que cette horreur ne se reproduise jamais. »

Netanyahu, accompagné de sa femme, Sarah, s’est également exprimé dans une synagogue de Thessalonique, en présence des membres de la communauté juive, dont le rabbin de Thessalonique Israel Aharon, le président de la communauté juive locale David Shaltiel et le maire de Thessalonique, Yiannis Boutaris.

Il a déclaré que le peuple juif « est né des cendres [de l’Holocauste] et a construit un pays moderne. Nous sommes revenus sur la terre de nos ancêtres, avons construit un pays, établi une armée, une bonne armée, construit une économie, une très bonne, et nous avons pris notre place parmi les nations. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...