Après avoir été critiqué par les députés de l’opposition Yair Lapid et Avigdor Liberman sur la politique étrangère d’Israël, Netanyahu a répondu.

Il a affirmé que les deux politiciens ‘baratinaient’ au lieu de lutter contre le BDS.

« Il y a ceux qui choisissent de baratiner et d’occuper leur temps avec des conférences politiques et il y a ceux qui choisissent de lutter contre les pressions contre Israël », a-t-il dénoncé au début de la réunion de la faction du Likud de la Knesset.

Il a également traité Liberman et Lapid, deux politiciens respectivement de droite et du centre, de « gauchistes ».

Netanyahu a cité une étude de l’université de Pennsylvanie qui démontre qu’Israël est le huitième pays le plus fort au monde.

« C’est en raison de trois éléments : la puissance militaire, l’influence internationale et les traités internationaux », a-t-il affirmé.

Après avoir été critiqué par Netanyahu, Liberman et Lapid ont subi les foudres de la gauche au sujet de leur décision d’organiser une conférence d’urgence sur la politique étrangère d’Israël.

La dirigeante du parti Meretz, la députée Zahava Gal-On, 2011. (Crédit : Abir Sultan/Flash 90)

La dirigeante du parti Meretz, la députée Zahava Gal-On, 2011. (Crédit : Abir Sultan/Flash 90)

La dirigeante de Meretz, Zehava Gal-on, a principalement critiqué Liberman en reprochant à Lapid de s’être associé avec le politicien de droite.

« Quelle blague. Deux opportunistes qui prennent avantage du fait (difficile) qu’Israël n’a pas de ministre des Affaires étrangères, qui ne se préoccupent pas du moins du monde qu’Israël n’a pas de standing international »,a-t-elle écrit sur Facebook, faisant ainsi écho à certains propos de Netanyahu.

« Si cela intéressait réellement Lapid, il n’aurait pas tenu une conférence avec l’ancien ministre des Affaires étrangères qui a appelé au boycott des commerces arabes et à juger les députés arabes ‘comme à Nurenberg’ ».