Le Premier ministre Benjamin Netanyahu doit réunir dimanche le cabinet de sécurité, suite au tir d’un missile balistique iranien durant le week-end et capable d’atteindre Israël.

Le test balistique, ainsi que les efforts pour que les puissances mondiales annulent ou amendent l’accord nucléaire iranien, sont les principaux sujets à l’ordre du jour de la rencontre, a indiqué la radio publique israélienne.

Netanyahu doit aussi informer le cabinet de ses entretiens avec le président américain Donald Trump d’une part, et le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi d’autre part la semaine dernière, à New York, en marge de la 72e Assemblée générale des Nations unies.

Pendant la réunion, prévue à 16h00, le Premier ministre devrait aussi parler de la présence militaire iranienne en Syrie, a indiqué le site d’information Ynet, un sujet qui aurait occupé une grande partie de ses discussions avec Trump.

L'Iran a annoncé, le samedi 23 septembre 2017, avoir testé avec succès un nouveau missile, ayant une portée de 2 000 km, capable d'atteindre les bases israéliennes et américaines dans le Golfe. (Crédit : capture d'écran / PressTV)

L’Iran a annoncé, le samedi 23 septembre 2017, avoir testé avec succès un nouveau missile, ayant une portée de 2 000 km, capable d’atteindre les bases israéliennes et américaines dans le Golfe. (Crédit : capture d’écran / PressTV)

Samedi, l’Iran a annoncé avoir testé avec succès un nouveau missile de moyenne portée, défiant ainsi les mises en garde de Washington, qui est semble-t-il, prêt à sortir de l’accord nucléaire en raison du programme balistique de la République islamique.

Samedi, Avigdor Liberman, le ministre de la Défense, a affirmé que le test était une « provocation » envers les Etats-Unis et une menace pour tout le monde libre.

Lundi dernier, Netanyahu a rencontré Trump. Les deux hommes ont parlé de l’accord nucléaire iranien et des ambitions militaires de Téhéran dans la région, sujets au cœur du discours du Premier ministre devant l’Assemblée générale des Nations unies.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, et le président américain Donald Trump au Palace Hotel de New York, le 18 septembre 2017. (Crédit : Brendan Smialowski/AFP)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, et le président américain Donald Trump au Palace Hotel de New York, le 18 septembre 2017. (Crédit : Brendan Smialowski/AFP)

Netanyahu avait aussi rencontré le président égyptien Abdel Fattah el-Sissi en public pour la première fois.

Selon un communiqué du bureau du Premier ministre, les deux hommes ont eu une « discussion exhaustive sur les problèmes de la région. » Sissi a « exprimé son désir d’aider à parvenir à la paix entre Israël et les Palestiniens et la région. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, avec le président égyptien Abdel Fattah el-Sissi, à droite, à New York, le 18 septembre 2017. (Crédit : Avi Ohayun/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, avec le président égyptien Abdel Fattah el-Sissi, à droite, à New York, le 18 septembre 2017. (Crédit : Avi Ohayun/GPO)

Enfin, Netanyahu devrait informer le cabinet de sécurité des résultats de sa visite en Argentine, au Mexique et en Colombie, la première visite officielle d’un Premier ministre israélien en exercice en Amérique latine.