Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a salué vendredi le vote par la Chambre des représentants américaine d’un texte condamnant la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU contre la construction d’implantations dans les Territoires palestiniens.

« Après la scandaleuse résolution anti-israélienne aux Nations unies, la Chambre des représentants américains a exprimé de manière retentissante son soutien à Israël et son rejet de cette résolution unilatérale », a dit M. Netanyahu dans un communiqué.

Jeudi, la Chambre des représentants a adopté jeudi à une large majorité un texte, qui n’a pas force de loi, réclamant le retrait de la résolution de l’ONU approuvée le 23 décembre.

La résolution de l’ONU, la première depuis 1979 à condamner Israël pour sa politique de construction d’implantations, a provoqué la colère d’Israël.

Son adoption en a été rendue possible par la décision de l’administration de Barack Obama de rompre avec le soutien historique des Etats-Unis à leur allié israélien au Conseil de sécurité et de ne pas opposer le veto américain au texte, mais de s’abstenir.

Avant la passation de pouvoirs le 20 janvier à Washington, le choix de l’administration Obama a constitué un nouveau point d’orgue à des années de tensions avec le gouvernement israélien.

M. Netanyahu a enfoncé un coin entre le Congrès et l’administration sortante en voyant dans le vote de la Chambre des représentants le reflet de « l’immense soutien dont jouit Israël auprès du peuple américain ».

Le texte de la Chambre des représentants a été approuvé de manière quasiment unanime par la majorité républicaine, et par une majorité de l’opposition démocrate.