Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé lundi qu’il se rendrait en Inde en janvier, après le grand succès de la visite du chef d’État indien en Israël cette année.

Netanyahu sera le premier Premier ministre israélien à se rendre en Inde depuis le séjour d’Ariel Sharon à New Delhi en 2003. Sharon, qui était le tout Premier ministre chef d’État israélien à venir en Inde, avait dû écourté son séjour à cause d’une attaque terroriste qui s’était déroulée en Israël.

« Cette année, je suis allé dans tous les continents, à l’exception de l’Antartique », a déclaré Netanyahu lors de son discours à l’ouverture de la session parlementaire d’hiver. « Et en janvier, je rendrais visite à mon cher ami, Narendra Modi, le Premier ministre indien, dont la population représente une partie conséquente de l’humanité. »

Il n’a donné aucun détail supplémentaire sur ses projets de voyage.

En juillet, Modi est devenu le Premier ministre dirigeant indien à visiter l’État juif.

« Vous avez dû voir les photos », avait déclaré Netanyahu le mois dernier lors de l’Assemblée générale des Nations unies.

« Nous étions à la plage de Hadera. Nous avons roulé à bord d’une Jeep équipée d’un dispositif de dessalement qu’un entrepreneur israélien prospère a inventé. Nous avons enlevé nos chaussures, vagabondé dans la Méditerranée, et bu de l’eau de mer qui venait tout juste d’être purifiée. Nous avons imaginé les innombrables possibilités pour Israël, pour l’Inde, et pour l’ensemble de l’humanité. »

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et son homologue indien Narendra Modi en Israël, le 6 juillet 2017. (Crédit : GPO)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et son homologue indien Narendra Modi en Israël, le 6 juillet 2017. (Crédit : GPO)

Modi avait publiquement invité Netanyahu à lui rendre visite « quand cela les arrangerait mutuellement », lors d’une conférence de presse à Jérusalem.

« C’est un moment très émouvant pour moi, à la fois sur le plan personnel mais, également à l’échelle nationale et internationale », avait déclaré Netanyahu à l’époque.

« J’ai le sentiment qu’aujourd’hui, Israël et l’Inde changent notre monde, et changent peut-être des parties du monde. Parce que c’est une coopération, c’est une union sacrée que nous mettons en application ici-bas. »