Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré lundi soir qu’il ne siègerait pas dans un gouvernement d’union nationale avec le chef de l’Union sioniste Isaac Herzog.

Dans un clip mis en ligne sur YouTube, le Premier ministre a promis que s’il formait la prochaine coalition gouvernementale, « ce serait un gouvernement nationaliste. Il n’y aura pas de gouvernement d’unité, parce qu’il n’y a aucun moyen de combler les écarts entre nos positions et les positions anti-sionistes et radicales de la liste travailliste ».

Il y a eu des spéculations affirmant que le président Reuven Rivlin pousserait les deux rivaux à former un gouvernement d’union.

Dans la courte vidéo, Netanyahu a également déclaré que la décision de Tzipi Livni de renoncer à son accord de rotation avec Herzog était un exercice politique destiné à augmenter l’avance de l’Union sioniste sur le Likud. Il avait auparavant dit que cela montrait la panique de l’Union sioniste.

Livni a annoncé quelques heures auparavant qu’elle estimait que sa décision serait susceptible de mieux servir l’objectif du parti qui est de remplacer le Likud de Netanyahu.