Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé lundi son intention de se rendre en Afrique cet été, ce qui serait la première visite d’un dirigeant israélien sur le continent en 50 ans.

« J’ai reçu une invitation du président du Kenya à visiter l’Afrique et je compte le faire autour du 40ème anniversaire de l’opération Entebbe. C’était un évènement national dramatique avec une conséquence personnelle pour moi, » a-t-il déclaré au lancement d’un nouveau caucus à la Knesset pour promouvoir les liens entre Israël et l’Afrique.

L’opération Entebbe était une opération audacieuse destinée à libérer des otages israéliens, qui a eu lieu le 4 juillet 1976. Le frère de Netanyahu, Yonathan, qui dirigeait le commando spécial israélien envoyé en Ouganda, a été tué pendant l’opération.

« Israël revient en Afrique. L’Afrique revient en Israël. Cela arrive dans une grande mesure, » a déclaré lundi le Premier ministre, en présence de députés israéliens et de plusieurs ambassadeurs de pays africain. « Cela arrive maintenant parce qu’il est évident que c’est bon pour l’Afrique et bon pour Israël. »

En plus du Kenya, Netanyahu devrait également se rendre en Ouganda cet été.

Yoni Netanyahu, dans une photographie prise peu de temps avant sa mort à Entebbe en 1976 (Wikipedia)

Yoni Netanyahu, dans une photographie prise peu de temps avant sa mort à Entebbe en 1976 (Wikipedia)

« J’attends avec impatience ma visite en Afrique. Si je le pouvais, j’aimerais visiter chacun de vos pays, » a-t-il déclaré aux ambassadeurs.

Le terrorisme islamique est le plus grand défi mondial, qui menace tout le continent africain, a déclaré Netanyahu. Son cœur est au Moyen Orient mais il se répand rapidement, a-t-il ajouté. « Il peut être stoppé si les nations menacées en font une cause commune. » Israël est volontaire pour aider l’Afrique à vaincre le terrorisme islamique, a-t-il juré.

L’Etat juif est de plus prêt à aider l’Afrique dans les domaines de la santé, des sciences, de l’agriculture, du tourisme, de la cyber technologie, a déclaré Netanyahu. N’importe quel pays peut être mis à genoux sans cyber sécurité mais Israël est à présent « une puissance mondiale de la cyber-sécurité, » a-t-il déclaré.

S’exprimant également au lancement de ce nouveau caucus, le président de la Knesset Yuli Edelstein a mentionné que les liens avec le continent africain ont été une priorité d’Israël depuis les années 1960. « Au cours des années, il y a eu des hauts et des bas. Ce que nous voyons ces dernières années est une reprise et un renouvellement de nos relations, a-t-il déclaré. Nous avons beaucoup à offrir et beaucoup à apprendre. »

Avraham Neguise, député Likud et président de la commission d'immigration, d'intégration et des affaires de la diaspora de la Knesset. (Crédit : bureau de presse du gouvernement)

Avraham Neguise, député Likud et président de la commission d’immigration, d’intégration et des affaires de la diaspora de la Knesset. (Crédit : bureau de presse du gouvernement)

Le député Avraham Nagusa, qui préside le nouveau caucus, a cité le visionnaire sioniste Théodore Herzl disant qu’une fois qu’il aurait vu la rédemption du peuple juif, il aimerait voir la même chose pour les Africains.

« Le peuple juif et le peuple d’Afrique ont un sentiment de partage d’une destinée commune. Tous deux ont souffert de discrimination et de d’autorité étrangère. De cette manière, les deux nations sont unies par une lutte historique commune contre la colonisation. Cette lutte peu nous rassembler », a-t-il déclaré.