La Grande-Bretagne a connu des niveaux records d’antisémitisme pendant la guerre Israël-Hamas à Gaza, selon un groupe de surveillance juif.

En juillet 2014, la Community Security Trust, ou CST, a enregistré 302 incidents – le total mensuel le plus élevé jamais enregistré par le groupe depuis le début de ses activités de surveillance d’antisémitisme au Royaume-Uni en 1984, a écrit la CST jeudi sur son blog.

Le chiffre représente une hausse de plus de 400 % des 59 incidents enregistrés en juillet 2013, et légèrement en dessous des 304 incidents enregistrés dans les six premiers mois de 2014, selon la CST.

Parmi les incidents enregistrés depuis juillet, 21 impliquaient une violence physique et aucun n’a entraîné de graves blessures. Environ un quart de tous les incidents antisémites enregistrés par la CST en juillet s’est tenu sur les médias sociaux. Au moins 150 incidents ont été enregistrés par la CST en août 2014, ce qui en fait le troisième plus haut total mensuel.

La CST a obtenu une description des auteurs des faits dans 107 des 302 incidents enregistrés courant juillet. Parmi ceux-ci, 55, soit 51 %, ont été décrits comme d’apparence asiatique ; 32 comme Blancs ; 15 comme étant d’apparence arabe ou d’Afrique du Nord et cinq comme Noirs.