Deux ans après fermeture de ses activités de recherche et développement en Israël, le fabricant de l’appareil Nokia est de retour. Le fabricant de téléphones finlandais a annoncé son acquisition du système technologique de géolocalisation 3D NICE, développé en Israël, l’intention d’utiliser ses nouvelles installations comme un centre de développement des technologies de l’automatisation et de la modélisation 3D.

La technologie Nice n’a pas été développée exclusivement pour les appareils mobiles, mais peut facilement s’appliquer à des réseaux cellulaires. Utilisée principalement dans ​​la zone locale ou pour les réseaux sans fil, le système génère des cartes de surveillance détaillées 3D, à l’intérieur et à l’extérieur, qui permettent aux ingénieurs d’identifier les problèmes jusqu’à un étage particulier d’un bâtiment. Le système analyse et gère les questions telles que les paramètres d’antennes et de radio, les questions de « voisinage » – testant l’impact d’autres réseaux de la région – et les codes de brouillage, qui assurent que les connexions sans fil ne se brouillent.

L’accord, annoncé la semaine dernière, ramène Nokia sur la scène israélienne après une absence de deux ans. En 2012, Nokia a fermé son centre de R & D en Israël. Les employés du centre l’ont relancé et ont créé une nouvelle société appelée Atrinet.

La vente d’appareils Nokia, autrefois le plus grand vendeur de téléphones portables au monde, a chuté abruptement au cours des dernières années. En 2007, il représentait lui seul plus de 50 % du marché, mais au premier trimestre 2013, ce chiffre était tombé à 3,1 %, alors que les appareils intelligents d’Apple et d’Android éclipsaient les cellphones Nokia, qualifiés de « démodés ».

Maintenant, l’entreprise est de retour en mode attaque. « Nokia Networks envisage de créer un centre de compétence en Israël, de développer son futur portfolio autour de la modélisation 3-D, et d’accroître l’automatisation de ses services », a déclaré Dror Némirovsky, chef de l’écosystème Ventures chez Nokia Networks. « C’est une nouvelle étape dans la chasse à l’innovation de Nokia Networks sur la scène technologique internationale. »

La technologie de géolocalisation 3D aidera Nokia à s’imposer sur le marché de déploiement de réseau, une zone ciblée par la société dans sa campagne pour retrouver son lustre d’antan. Les réseaux cellulaires comptent plus que jamais sur la technologie de petites cellules, où les routeurs sont insérés dans plusieurs endroits afin d’assurer une meilleure couverture du réseau.

Les routeurs font partie d’un réseau central, et la technologie Nice permettra à Nokia de repérer les problèmes en créant des activités de cartes 3D ​​en temps réel montrant une déficience dans le fonctionnement des routeurs.

« NICE se félicite de ce nouvel accord avec Nokia Networks », a déclaré Yaron Tchwella, président du groupe de sécurité de NICE. « Nokia Networks est l’un des principaux fournisseurs de services de haut débit mobile pour les opérateurs de télécommunications à travers le monde. »