Le commandant des forces aériennes des Gardiens de la Révolution en Iran aurait déclaré que l’armée iranienne avait ses doigts placés sur la détente pour détruire Israël dès qu’elle en recevrait l’ordre, selon l’agence de presse semi-officielle Fars.

Dans un article intitulé : « Le doigt de l’Iran sur la détente pour détruire le régime sioniste », Fars cite le brigadier-général Hossein Salami, qui aurait déclaré que les commandants de l’armée iranienne étaient prêts à attaquer et à détruire le régime sioniste d’Israël dès qu’ils en recevraient l’ordre.

« Nous pouvons aujourd’hui détruire n’importe quel point contrôlé par le régime sioniste avec la puissance de feu [de notre choix] depuis chez nous », aurait affirmé mardi Salami lors d’une conférence à Téhéran.

Les dirigeants iraniens émettent fréquemment des menaces contre Israël et les Etats-Unis, mais les termes employés mardi par Salami sont particulièrement violents.

« L’islam nous a donné ce souhait, cette capacité et ce pouvoir de détruire le régime sioniste de telle manière à ce que nos mains restent sur la détente à 1 400 kilomètres de distance, le jour où un tel événement aura lieu », aurait dit Salami.

Ces déclarations interviennent au lendemain de l’exposition par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu d’une cargaison d’armes interceptée à bord du navire Klos-C. Selon Israël, il s’agit d’armes iraniennes, qui étaient destinées à des organisations terroristes dans la bande de Gaza.

Netanyahu a critiqué l’Occident qui, selon lui, s’accroche à l’illusion que l’Iran a changé, alors même que Téhéran continue de soutenir le terrorisme et de développer son programme nucléaire.

Le mois dernier, la télévision d’État iranienne a diffusé un documentaire montrant une vidéo de drones et de missiles iraniens attaquant Tel Aviv, Haïfa, l’aéroport Ben Gourion ainsi que le réacteur nucléaire de Dimona, en représailles hypothétiques à une frappe israélienne ou américaine contre la République islamique.

Avec Lazar Berman et Ilan Ben Zion