Nous regrettons ses actes, a dit la mère d’Yishai Schlissel à la famille de sa victime
Rechercher

Nous regrettons ses actes, a dit la mère d’Yishai Schlissel à la famille de sa victime

Rivka Schlissel condamne la « grande tragédie » et a dit à la famille de Shira Banki qu'elle « priait pour la guérison des blessés »

Les participants de la Gay Pride à Jérusalem fuient l'homme au couteau, Yishai Schlissel, le 30 juillet 2015. (Crédit : Koby Shotz)
Les participants de la Gay Pride à Jérusalem fuient l'homme au couteau, Yishai Schlissel, le 30 juillet 2015. (Crédit : Koby Shotz)

La mère de l’homme qui a poignardé six manifestants à la Gay Pride de Jérusalem déplore les actes de son fils, a-t-elle dit à la famille de l’adolescente tuée dans l’attaque.
 
« Nous pensons qu’il s’agit vraiment d’une grande tragédie, nous la regrettons beaucoup et prions pour la guérison des blessés », a dit Rivka Schlissel aux membres de la famille de Shira Banki, 16 ans, qui a succombé à ses blessures trois jours après l’attaque du 30 juillet, au cours d’une rencontre qui s’est tenue mardi, a rapporté le site Walla.

Yishai Schlissel est maintenu en garde à vue après avoir été jugé psychologiquement apte à être incarcéré.

Schlissel avait été libéré de prison trois semaines plus tôt après avoir purgé une peine de 10 ans pour une attaque similaire à la Gay Pride de Jérusalem en 2005.

Le tribunal de Jérusalem a demandé mercredi que Schlissel subisse une deuxième évaluation psychiatrique pour déterminer son aptitude à être jugé.

Shira Banki (Photo: Autorisation de la famille)
Shira Banki (Photo: Autorisation de la famille)

Selon Walla, la police de Jérusalem enquête sur la famille de Schlissel et certains membres de sa communauté haredi pour découvrir s’ils étaient au courant de son intention d’attaquer les manifestants de la marche.

Les enquêteurs vérifient aussi les appels effectués vers et depuis son téléphone portable dans les jours précédant l’attaque.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...