L’ancien directeur de l’équipe de basketball du Maccabi Rishon Lezion doit être mis en examen pour corruption et d’autres chefs d’accusation liés à l’affaire de corruption contre plusieurs cadres du parti Yisrael Beytenu, a annoncé le parquet dimanche.

Moshe Kaliski, qui a également été membre de la Fédération israélienne de basketball et de la Fédération israélienne de handball, sera accusé d’avoir perçu des pots-de-vin, d’avoir falsifié des documents et d’avoir blanchi de l’argent.

Le mois dernier, Faina Kirshenbaum, ancienne vice-ministre de l’Intérieur, et neuf autres cadres du parti avaient été mis en examen pour de multiples chefs d’accusation de corruption, de fraude et de blanchiment d’argent.

Kaliski est accusé d’avoir utilisé ses relations avec Kirshenbaum pour obtenir un demi-million de shekels pour la fédération de handball, qui n’est pourtant pas éligible à de tels financements.

Dans le cadre de cet accord, Kaliski aurait reçu 180 000 shekels pour lui-même, une somme qu’il a faussement facturée à la compagnie d’impression qu’il possédait à l’époque.

MK Faina Kirshenbaum at the Knesset, July 20, 2011. (photo credit: Omer Miron/Flash90)

Faina Kirshenbaum à la Knesset, en 2011. (Crédit : Omer Miron/Flash90)

En échange, Kaliski aurait aidé Kirshenbaum à percevoir des pots-de-vin de la part du conseil des sports de la Vallée du Jourdain, où il avait des relations.

Les mises en examen ont été prononcées après une enquête de deux ans, surnommée l’Affaire 242, et qui s’est révélée être l’un des plus grands scandales de corruption de l’histoire d’Israël.