Nouvelle opération de l’armée dans le village d’un terroriste palestinien
Rechercher

Nouvelle opération de l’armée dans le village d’un terroriste palestinien

L’armée a saisi des voitures volées, des “financements terroristes” à Silwad, et trouvé une arme artisanale à Sanur

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

L’armée israélienne est retournée jeudi matin à Silwad, en Cisjordanie, le village d’un Palestinien qui a tué un soldat la semaine dernière, et a saisi des « financements terroristes » et des voitures volées, a annoncé l’armée.

Selon l’armée, quelque 85 000 shekels ont été saisis pendant l’opération nocturne dans le village palestinien, proche de Ramallah.

Trois voitures volées ont également été confisquées, a indiqué l’armée.

Une opération militaire similaire avait été menée à Silwad la semaine dernière.

Une voiture volée saisie par l'armée israélienne pendant son opération à Silwad, village natal d'un terroriste palestinien qui a tué un soldat, le 13 avril 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)
Une voiture volée saisie par l’armée israélienne pendant son opération à Silwad, village natal d’un terroriste palestinien qui a tué un soldat, le 13 avril 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l’armée israélienne)

Jeudi dernier, un habitant de la ville, Malek Ahmad Mousa Hamed, 21 ans, avait fauché avec sa voiture deux soldats au carrefour d’Ofra. Le sergent Elhai Teharlev, 20 ans, avait été tué, et l’autre soldat légèrement blessé.

L’opération fait « partie du ‘concept de prévention étendue’ pour prendre des mesures contre tous les cercles de soutien au terroriste et à sa famille », a déclaré l’armée dans un communiqué.

A Sanur, au sud ouest de Jénine, l’armée a découvert une arme semi-automatique artisanale de type Carlo, a-t-elle déclaré.

Une arme saisie à Sanur, dans le nord de la Cisjordanie, le 13 avril 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)
Une arme saisie à Sanur, dans le nord de la Cisjordanie, le 13 avril 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l’armée israélienne)

Cette année, plus de 100 armes ont été confisquées par l’armée israélienne dans le cadre de sa répression du trafic d’armes illégales.

D’autre part, l’armée a arrêté en Cisjordanie six Palestiniens soupçonnés d’avoir jeté des pierres ou participé à des manifestations violentes, a déclaré l’armée.

Une personne a été arrêtée à Ramallah, une autre à Hizme, deux à Bethléem, une dans le camp de réfugiés d’al-Ayda et la dernière à Khirbet al-Tabka, près de Hébron.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...