Dans la foulée des récentes attaques terroristes islamistes dans les pays occidentaux, le bureau du contre-terrorisme au Cabinet du Premier ministre a publié dimanche des conseils destinés aux touristes israéliens se rendant à l’étranger.

Le communiqué préveint également les voyageurs que des terroristes pourraient exploiter les fêtes de la Pâque juive (3 au 11 avril), Lag Baomer (7 mai) et le Jour de l’Indépendance d’Israël (23 mai) pour commettre des attentats, ainsi que la période de 23 au 25 juin. Aucune raison particulière n’a été donnée pour les dates du mois de juin.

« La série d’attentats terroristes islamiques de l’année dernière en Belgique, au Canada, en Australie, en France et au Danemark soulève des préoccupations concernant d’autres attaques contre des cibles occidentales – notamment des cibles israéliennes et juives », lit-on dans le communiqué qui soulève des inquiétudes sur les djihadistes de retour d’Irak et de Syrie.

Le gouvernement a émis un avertissement particulier pour les destinations en Afrique du Nord, de l’Ouest et de l’Est, où des groupes terroristes comme le Hezbollah, Boko Haram et d’autres organisations affiliées à l’Etat islamique sont susceptibles de commettre des attaques contre des cibles identifiables comme juives ou israéliennes, en particulier les synagogues, les centres habad, les dirigeants communautaires et les sites touristiques populaires.

Outre l’exhortation aux citoyens de s’abstenir de se rendre dans les dizaines de pays qui ne permettent pas l’entrée des Israéliens, le communiqué a également mis en garde contre des menaces éventuelles au Maroc, au Kenya, au Burkina Faso, en Côte-d’Ivoire, au Togo, en Turquie, au Nigeria, dans le Sinaï égyptien, à l’Est du Sénégal, dans la zone frontière entre la Thaïlande et la Malaisie, dans la province russe de Tchétchénie, dans l’île Mindanao des Philippines et dans la province Cachemire en Inde du Nord (à l’exception de Ladakh).

Le bureau conseille également d’être attentif et de rester en dehors de zones à haut risque, il recommande aux voyageurs de refuser des invitations venant d’inconnus et des invitations à se rendre dans des lieux inconnus et /ou éloignés (en particulier la nuit), d’étrangers dans des bars et de visiteurs inattendus dans des chambres d’hôtel et d’éviter de rester au même endroit pendant une période prolongée.

Le gouvernement publie fréquemment des consignes pour les Israéliens se rendant à l’étranger, à la lumière de la hausse de l’antisémitisme dans le monde et de la situation politique de chaque pays.