Le Premier ministre jordanien, Abdullah Nsour, a envoyé une lettre de condoléances aux familles des deux terroristes palestiniens qui ont brutalement assassiné cinq Israéliens dans un attentat contre une synagogue à Jérusalem mardi matin.

« Je demande à Dieu de les envelopper de miséricorde et de vous accorder patience, consolation et guérison de votre chagrin, » a écrit Ensour aux familles dans la lettre, selon la Dixième chaîne.

Mercredi, les membres du Parlement jordanien ont observé un moment de silence et lu des versets du Coran à haute voix à la mémoire des deux terroristes, les cousins Uday Abu Jamal et Ghassan Abu Jamal, du quartier de Jabel Mukaber de Jérusalem-Est.

« Concernant les martyrs qui ont bombardé et assassiné les sionistes, je demande à l’honorable parlement de se lever et de lire la Fatiha [verset du premier chapitre du Coran] pour glorifier leurs âmes pures et les âmes de tous les martyrs des nations arabes et musulmanes », a déclaré un député anonyme, selon une traduction de la Dixième chaîne.

Pourtant, le gouvernement jordanien avait publié une déclaration dans laquelle il condamnait l’attentat, ajoutant que tous les actes de violence contre des civils à Jérusalem doivent être dénoncés, selon la radio Kol Israël.