Les négociations en vue d’un accord définitif sur le nucléaire iranien reprendront « les 22 et 23 avril » à Vienne, a annoncé jeudi l’Union européenne.

Les grandes puissances et l’Iran « vont continuer à travailler en vue d’une solution complète à la question nucléaire iranienne fondée » sur l’accord-cadre conclu le 2 avril à Lausanne, en Suisse, a indiqué dans un communiqué le service diplomatique de l’UE.

Les discussions auront lieu au niveau des directeurs politiques, avec une bilatérale entre la négociatrice de l’UE, Helga Schmid, et le ministre adjoint iranien des Affaires étrangères, Abbas Araghchi, qui seront ensuite rejoints par les représentants des autres grandes puissances (Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Russie, Chine et Allemagne).

« Parallèlement, les experts vont continuer leur travail sur les détails techniques nécessaires à la finalisation du travail politique », selon le communiqué.

Téhéran avait annoncé mardi que les discussions sur la rédaction des détails techniques d’un accord global devaient reprendre le 21 avril.

L’accord-cadre conclu le 2 avril en Suisse après des mois d’âpres négociations prévoit que l’Iran et les 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) règlent les détails techniques et juridiques complexes en vue de trouver un accord définitif sur le nucléaire iranien d’ici fin juin.

Mais certaines des questions les plus épineuses, dont la levée des sanctions et le mécanisme qui permettrait de les remettre en place en cas de non-respect de ses obligations par l’Iran, restent à résoudre.

Le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, s’est dit « confiant » mercredi sur la capacité du président Barack Obama à conclure un accord sur ce dossier, malgré le droit de regard obtenu par les parlementaires américains.