L’administration américaine a décidé de prolonger « temporairement » la suspension des sanctions économiques liées à l’accord sur le nucléaire iranien signé en 2015, a indiqué un haut responsable américain jeudi.

« C’est une décision temporaire » en attendant que le président Donald Trump « prenne une décision finale sur la politique que suivront les Etats-Unis » quant à l’accord de non prolifération signé en 2015 à Vienne par l’Iran et les grandes puissances (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne).

En revanche, le Trésor américain a imposé jeudi de nouvelles sanctions financières contre près d’une dizaine d’individus et d’entités qui soutiennent les Gardiens de la Révolution en Iran ou qui ont mené des cyber-attaques contre le système financier américain.

La prolongation de la suspension des sanctions qui vont de pair avec l’accord « ne préjuge en rien des décisions futures », a insisté ce haut responsable.

« Cette suspension ne va pas nous empêcher d’avancer les intérêts nationaux américains en s’opposant aux agressions de l’Iran et ne préjuge pas de la décision ultime que le président prendra sur [l’accord nucléaire] », a-t-il ajouté, sans indiquer à quelle date le président Trump prendrait cette décision.