Barack Obama a appelé jeudi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, après l’annonce d’un accord sur le nucléaire iranien, réaffirmant l’engagement « sans faille » des Etats-Unis à défendre l’Etat Hébreu.

Le président américain, qui s’est rendu jeudi après-midi à Louisville, dans le Kentucky, a parlé avec M. Netanyahu depuis l’avion présidentiel Air Force One, a indiqué l’exécutif américain.

Selon la Maison Blanche, M. Obama a indiqué à son interlocuteur qu’il avait demandé à son équipe de sécurité nationale d' »intensifier » les discussions avec le nouveau gouvernement israélien sur les moyens de renforcer la coopération sur la sécurité.

Il a également souligné que les progrès sur le dossier nucléaire iranien ne diminuaient « en aucun cas » les inquiétudes américaines concernant « le soutien de l’Iran au terrorisme et les menaces vis-à-vis d’Israël ».

Un peu plus tôt, défendant l’accord cadre visant à s’assurer que l’Iran ne se dote pas de la bombe atomique, M. Obama avait souligné sa volonté de dialoguer avec les autorités israéliennes pour les convaincre du bien-fondé de la voie diplomatique.

« Si le Premier ministre Netanyahu cherche effectivement la façon la plus efficace de s’assurer que l’Iran n’obtienne par une arme nucléaire, c’est la meilleure option », avait-il déclaré.

S’il n’avait pas immédiatement réagi jeudi, un responsable gouvernemental israélien a de son côté décrié « un mauvais accord cadre qui conduira à un mauvais et dangereux accord » final.